Les mesures du gouvernement pour encourager la reconversion

Les mesures du gouvernement pour encourager la reconversion
Mis à jour le 13/10/2020 - Publié le 15/09/2020

Face à la crise sanitaire et ses répercussions sur le monde du travail, le gouvernement a présenté jeudi dernier son plan de relance économique.

En bref

Parmi les annonces, plusieurs mesures ont pour but de favoriser la reconversion professionnelle, de limiter l’augmentation du nombre de chômeurs et des fermetures d’entreprises :

• 2 milliards d’euros seront consacrés à la formation dont la moitié pour le chômage partiel de longue durée afin d’éviter les faillites et licenciements ;

• L’objectif du gouvernement, permettre aux salariés et aux entreprises de se former peu importe leurs situations ;

• Plusieurs dispositifs déjà existants comme le compte personnel de formation (CPF), la reconversion ou promotion par l’alternance (ProA), le certificat professionnel « Clea » ainsi que la rémunération des chômeurs en formation seront renforcés.

Lire aussi >> Mon Compte Formation : infos pratiques
>> Mon Compte Formation : la nouvelle appli pour choisir sa formation

Pour les salariés et les entreprises : éviter les licenciements par la formation

Principal objectif du gouvernement, endiguer les fermetures d’entreprises et les licenciements à la fois en renforçant le dispositif du chômage partiel et en encouragement la formation ou la reconversion professionnelle.

Ce n’est pas moins de 1,6 milliard d’euros qui seront investis dans ces objectifs. 200 000 nouvelles places de formations orientées vers les secteurs d’avenir (transition numérique et écologique, santé, services à la personne…) vont être créées dont la moitié seront consacrées à des formations qualifiantes, accessibles aux jeunes gratuitement via leur CPF. Le CPF a pour avantage de permettre aux salariés de suivre une formation longue tout en maintenant sa rémunération avec l’assurance de retrouver son poste en cas d’échec. Un outil pratique si vous souhaitez vous reconvertir ou vous former tout en gardant un revenu.

Autre dispositif visant les salariés désireux de se former ou se reconvertir : le ProA, système permettant aux salariés en CDI ou en CDD de préparer un diplôme ou un certificat de qualification professionnelle. Principal avantage pour les entreprises : éviter les licenciements tout en permettant aux salariés de garder un contact avec le marché du travail. L’avantage pour le salarié est que le ProA permet là aussi de se former tout en continuant à travailler dans son entreprise et donc continuer d’être rémunéré pendant sa formation.

Lire aussi >> Quelle politique emploi et formation pour le gouvernement Castex ?
>> Les « do » et « don’t » du port du masque en entreprises

Les demandeurs d’emplois et les jeunes également concernés

Le plan de relance s’adresse également aux chômeurs, aux jeunes et aux salariés souhaitant directement changer de métier. 100 millions d’euros seront dédiés uniquement au CPF de transition qui s’adresse aux salariés souhaitant se former pour changer de métier. 25 millions d’euros seront également destinés aux CPF des salariés visant une reconversion dans un secteur d’avenir.

Pour les jeunes et les demandeurs d’emploi, c’est notamment une revalorisation du barème des stagiaires de la formation professionnelle qui a été évoquée en plus des mesures déjà annoncées précédemment. Le gouvernement a annoncé une augmentation de la rémunération des demandeurs d’emplois qui suivent une formation agréée par pôle emploi et qui ne perçoivent pas d’allocations chômages.

Le plan de relance prévoit à cet effet une revalorisation de 130 à 200 euros la rémunération mensuelle des jeunes stagiaires de la formation âgés de 16 et 17 ans, de 310 à 500 euros pour les 18/20 ans, et une rémunération maximum de 710 euros pour ceux ayant 21 ans ou plus. Le ministère du Travail a également évoqué le versement d’une prime de 150 euros à l’entrée en formation.

Autre outil déjà existant renforcé : le Cléa, qui permet une remise à niveau sur les compétences numériques et un diplôme qui en atteste. Une bonne solution pour se sortir d’une impasse professionnelle.

Autre bonne solution : rencontrez tous les acteurs de la reconversion et de la formation au Salon Nouvelle Vie Pro le jeudi 10 décembre à l'Espace Champerret !


Par Jean-Baptiste Fauquenot

La rédaction vous conseille :
>> Recherche d’emploi en temps de crise : nos solutions de rentrée
>> PGM : devenez acteur de votre vie professionnelle !
>> Boulangers, boulangères : ça recrute !

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS