Congé paternité allongé, congé parental et reconversion

Congé paternité allongé, congé parental et reconversion
Mis à jour le 13/10/2020 - Publié le 01/10/2020

Mercredi 23 septembre 2020, Emmanuel Macron annonçait un allongement du congé paternité à 28 jours, précisant qu’il y aura 7 jours obligatoires puis 21 jours à prendre de façon fractionnée si besoin. Cet allongement entrera en vigueur en Juillet 2021.

Allongement du congé paternité

Ce congé aura le même taux d’indemnisation que le congé maternel, soit le salaire de base avec un plafond de 89 euros par jour. Le but est de favoriser l’égalité homme-femme pour ne pas pénaliser les jeunes pères s’ils arrêtent de travailler. En effet actuellement, seulement 7 papas sur 10 prennent leur congé paternité : un taux qui n’a pratiquement pas évolué depuis sa création en 2002. Beaucoup n’osent pas le demander à leur employeur, ou se refusent à le prendre, de peur de perdre leur travail.

C’est dans cette optique que les 7 premiers jours du congé seront obligatoires. Les entreprises qui refusent la demande de congé risqueront une amende de 7 500 euros.

Tous les salariés pourront bénéficier de ce congé, indépendamment de leur type de contrat ou leur niveau d’ancienneté, ainsi que les demandeurs d’emplois (qui perçoivent ou ont perçu une allocation chômage versée par Pôle emploi ou qui ont cessé leur activité depuis moins de 12 mois), les indépendants, exploitants agricoles et les professions libérales. Le père pourra demander son congé quel que soit le lieu de naissance ou de résidence de l’enfant et même si l’enfant n’est pas à sa charge.

Au sujet du congé parental, la commission des "1000 premiers jours de l’enfant" propose de le réduire à neuf mois, partageables entre les parents, et rémunéré à 75% du salaire au lieu de deux ans, rémunéré au tiers du SMIC. Une proposition qui n’a pas été actée pour le moment.

Lire aussi >> Salon Nouvelle Vie Pro le 14 octobre : des solutions anti-crise !
>> Le micro-entrepreneuriat est-il fait pour vous ?
>>
10 signes qui montrent qu’il faut faire une reconversion

Congé parental, le bon moment pour envisager une reconversion ?

Le congé parental peut être un bon moment pour prendre du recul et réfléchir à des envies futures, voire une reconversion professionnelle. Certaines mamans songeront par exemple à la possibilité de changer de statut ou d’activité professionnelle pour avoir un rythme plus flexible. Le rallongement du congé paternité va dans le bon sens en facilitant le repos des mères, leur offrant la possibilité d’une réflexion approfondie sur leurs choix professionnels.

L’envie de se lancer dans l’entrepreneuriat motive en effet de nombreuses femmes, comme le montre une étude de Generali de mars 2020. En 2019, 40% des entreprises individuelles ont été créées par des femmes et 75% d’entre-elles étaient dans les secteurs de la santé et de l’action sociale.

Cela est possible en suivant quelques étapes :

  • Entamer les démarches via son CPF (Compte Personnel de Formation)

Vous songez vous aussi à créer votre propre entreprise ou à vous reconvertir ? Venez vous faire conseiller au Salon Nouvelle Vie Pro le jeudi 10 décembre à l’Espace Champerret !


Par Claire Chave

La rédaction vous conseille :
>> Est-ce vraiment le bon moment pour se reconvertir ?
>> Entrepreneuriat : pourquoi les femmes hésitent ?
>> Entrepreneuriat : un rebond inattendu enregistré en France

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS