Chômage partiel : la prise en charge des formations passe à 70%

Chômage partiel : la prise en charge des formations passe à 70%
Mis à jour le 03/11/2020 - Publié le 28/10/2020

Le dispositif FNE-Formation (Fonds national pour l’emploi) permet le financement de formations à tout salarié en activité partielle. Depuis le début de la crise du Covid-19, l’Etat avait décidé de renforcer ce dispositif en finançant 100% de ces formations. Mais à partir du 1er novembre, la prise en charge sera de 70%.

Dispositif renforcé durant la crise du Covid-19

Dans le cadre du plan de relance établi pour faire face à la crise actuelle, le gouvernement avait prévu un budget d’1 milliard d’euros pour le FNE-Formation pour la période 2020-2021. Avec un objectif de formation pour plus de 250 000 salariés, ce dispositif a été renforcé en avril 2020 pour toutes les formations en présentiel ou en distanciel, pour que les entreprises continuent à investir dans les compétences, même en période de crise. Les validations des acquis de l’expérience (VAE) ainsi que les bilans de compétences sont également éligibles. 

Les coûts pédagogiques, qui étaient pris à 100% par l’Etat depuis cette date, baisseront de 30% pour tout dossier déposé dès le 1er novembre jusqu’au 31 décembre. 

Comment déposer votre dossier ?

Pour déposer votre dossier de demande de subvention FNE-Formation et savoir quelles sont les formations éligibles, rendez-vous sur le site du Ministère du Travail.

Attention : pour pouvoir profiter de la prise en charge, le dossier déposé doit être complet et validé par votre Direccte ou votre OPCO. 

Lire aussi>> Chômage partiel : l’Etat financera les formations des salariés
>> CPF : n’oubliez pas de transférer vos heures de formation !

Prise en charge conservée à 100% pour certains secteurs

La prise en charge des formations restera complète pour les secteurs dits prioritaires : l’hôtellerie, la restauration, les transports, la culture, les évènements, les voyages et les sports, jusqu’au 31 décembre.

Le dispositif alternatif d’Activité Partielle de Longue Durée APLD bénéficiera quant à lui d’une prise en charge de l’Etat de 80% des coûts pédagogiques. Ce dispositif nécessite cependant la signature d’accords collectifs d’entreprise ou de branche.

La rédaction vous conseille
>> Ecologie et RSE : le boom des reconversions « vertes »
>> Reconversion professionnelle et Covid-19 : où en êtes-vous ?
>> Renforcement des aides à la reconversion des salariés

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS