Financez vos voyages cet été grâce au « woofing »

Financez vos voyages cet été grâce au « woofing »
Mis à jour le 11/06/2021 - Publié le 10/06/2021

Le woofing permet de financer vos voyages, en échange de tâches dans une exploitation agricole biologique. Principe très répandu ces dernières années, il séduit de plus en plus d’adeptes surtout en période estivale.

Woofing : travail et vacances en même temps

Le woofing permet d’avoir accès à un logement gratuitement en contrepartie de services rendus : cueillette de récoltes, de plantations, travaux dans les champs, bricolage, de cuisine, soin des animaux… Si le principe est surtout connu pour des exploitations agricoles (fermes par exemple), il se développe de plus en plus dans d’autres secteurs : babysitting, jardinage, bâtiment…

Cette solution, simple et économique, n’est pas uniquement réservée aux voyages internationaux : plusieurs séjours en « woofing » sont possibles en France.

Lire aussi >> 5 villes mondiales avec le meilleur équilibre vie pro/vie perso
>> Déconfinement, télétravail : ce qui change ce 9 juin 2021

Entre solution économique et immersion totale

Le principal avantage du woofing est qu’il permet de découvrir une nouvelle région sans dépenser des sommes astronomiques : des économies sont réalisées au niveau du logement grâce au travail fournis, ainsi que la nourriture et la visite de la région. Cependant, le billet et les frais d’activité ne sont pas inclus dans le woofing.
Un autre avantage non-négligeable est l’immersion touristique simplifiée, grâce à l’accès aux circuits touristiques et la découverte chez les locaux de la région.

Pourquoi ne pas tenter l’expérience cet été ?

D’où vient le terme woofing ?

Le terme woofing, ou wwoofing, est un néologisme formé à partir des initiales de l’association World-Wide Opportunities on Organic Farms (WWOOF), une association anglaise née dans les années 1970 qui met en relation les exploitations biologiques avec les intéressés.
Attention : si vous considérez voyager à l’étranger pour cette expérience, vérifiez d’abord si un visa de travail est nécessaire (hors Union européenne).

La rédaction vous conseille :

>> Top 5 des meilleures villes de France pour travailler
>> Voici les 10 métiers les plus recherchés en 2021
>> Covid-19 : comment les entreprises se sont-elles adaptées ?

 

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS