Crise sanitaire : quel profil de salarié avez-vous été ?

Crise sanitaire : quel profil de salarié avez-vous été ?
Publié le 22/06/2021

Avez-vous été un salarié engagé ou démotivé pendant la crise sanitaire ? La start-up Swile publie une enquête sur l’engagement des salariés français pendant l’épidémie de Covid-19. 57 % des personnes interrogées estiment leur vie professionnelle transformée par la crise.

4 profils de salariés engagés (ou pas) pendant la crise sanitaire

L’étude menée par Nouvelle Vie Pro sur l’impact de la crise sanitaire sur la reconversion professionnelle révèle que 60 % des actifs ont été affectés par l’épidémie de Covid-19. D’après Swile, 57 % des salariés français et 69 % des salariés qui ont pu télétravailler considèrent leur vie professionnelle transformée par la crise.

Ces changements en entreprise, comme la mise en place du travail à distance ou les mesures de distanciation sociale, ont impacté l’engagement des salariés. 4 profils se distinguent. Alors, quel salarié engagé (ou pas) avez-vous été pendant la crise ? Découvrez-le !

Lire aussi >>Covid-19 : quels impacts sur la reconversion professionnelle ?
>>Quel avenir pour le monde du travail post-Covid ?

Le salarié engagé

54 % des salariés français interrogés disent être restés engagés et motivés dans leur travail. Avec ou sans crise sanitaire, leur motivation ne faiblit pas. Ces profils ont une forte probabilité de rester dans leur entreprise après la crise. 6 salariés français sur 10 se disent engagés et motivés dans leur travail. La crise sanitaire n’a eu qu’un impact limité sur le niveau d’engagement des salariés en entreprise.

Le salarié désengagé

Les salariés désengagés (19 %) ont subi une chute de leur motivation. Les bouleversements occasionnés par la crise sanitaire y sont pour beaucoup dans la perte de leur engagement. Ces Français ont une plus grande probabilité de changer d’employeur après la crise.

Le saviez-vous ?

Les moins de 35 ans ont une probabilité deux fois supérieure de changer d’employeur dans les 12 prochains mois à cause de l’épidémie de Coronavirus.

Le salarié passif

Le salarié passif est démotivé dans son travail, mais ne souhaite pas changer de métier ou d’employeur pour autant. Les fonctionnaires et les salariés des grandes entreprises sont les plus nombreux dans cette catégorie.

53 %

des actifs français estiment la crise du Covid-19 comme un facteur de reconversion.


Le salarié mercenaire

7 % des salariés français sont des mercenaires. Ces derniers sont motivés, mais souhaitent quand même changer d’employeur. Les raisons sont souvent la volonté d’augmenter leur rémunération ou de progresser plus vite dans leur carrière.

5 leviers pour conserver la motivation des salariés en temps de crise

5 facteurs garantissent l’engagement des salariés en entreprise pendant la crise sanitaire. D’après les Français sondés, les leviers suivants sont les plus importants pour conserver sa motivation au travail :

1. Le climat de confiance (23 %)
2. Trouver du sens dans son travail (22 %)
3. La considération (21 %)
4. La reconnaissance (19 %)
5. L’environnement de travail (15 %)

Le manque de reconnaissance est le premier facteur de démotivation des salariés. L’absence de considération et de perspectives d’avenir (évolution professionnelle, salaire) est ce qui pousse le plus les salariés à démissionner.

Alors, quel salarié avez-vous été pendant la crise sanitaire ?

Par Maelys Léon

La rédaction vous conseille

>> Un rebond pour l’emploi salarié au 1er trimestre 2021
>> Qualité de vie au travail : les conséquences du Covid-19
>> Covid-19 : comment les entreprises se sont-elles adaptées ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS