Salariés français : gagnez-vous plus ou moins que la moyenne ?

Salariés français : gagnez-vous plus ou moins que la moyenne ?
Publié le 24/06/2021

L’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) a publié le rapport sur les salaires des Français dans le secteur privé pour l’année 2019. Le salaire moyen s’élève à 2 424 euros net par mois en temps plein, soit une augmentation de 1,2 % par rapport à l’année précédente.

8 Français sur 10 gagnent entre le Smic et 3 844 euros net par mois

Le Smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance) s’élevait à 1 204 euros net par mois en 2019. Pour l’année 2021, il s’élève à 1 554,48 euros brut (1 231 euros net) par mois. En 2019, 10 % des salariés dans le secteur privé ou dans les entreprises publiques ont perçu plus 3 844 euros net par mois.

Les chiffres :

1 salarié sur dix gagne moins de 1 319 euros nets par mois
1 salarié sur dix gagne plus de 3 844 euros nets par mois
1 salarié sur cent gagne plus de 9 103 euros nets (soit 7,5 fois le Smic)



Distribution des salaires mensuels nets en équivalent temps plein en 2019

Source : Insee

Lire aussi >> La Prime Macron versée à partir de ce mois !

>> Un rebond pour l’emploi salarié au 1er trimestre 2021

Des disparités salariales toujours existantes entres hommes/femmes mais qui tendent à se réduire

En 2019, les femmes ont gagné 16 % de moins que les hommes. Cet écart est du à plusieurs facteurs :

- la structure par secteur d’activité

- la taille d’entreprise

- l’âge

- la catégorie socioprofessionnelle

- les conditions d’emploi (temps complet ou partiel)

- des caractéristiques non observées dans les sources administratives (ancienneté, expérience, niveau de responsabilités…)

L’écart salarial hommes/femmes est le plus marqué dans les plus hautes rémunérations, notamment parce que les femmes sont sous-représentées dans ces postes. Elles ne représentent en effet que 20,5 % des 1 % des salariés les mieux rémunérés.

Une évolution salariale pour les ouvriers et employés que pour les autres catégories

Cette évolution a été observée pour les ouvriers (+ 2,0 % après + 0,3 % en 2018), les employés (+ 1,9 % après + 0,1 %) ainsi que dans les professions intermédiaires (+ 1,3 % après – 0,3 %).

« En 2019, les salaires ont augmenté un peu plus dans le bas de la distribution que dans le haut. Les disparités salariales ont donc légèrement diminué, rompant avec la tendance haussière entre 2010 et 2018 », selon l’Insee.

Le salaire des cadres a quant à lui encore diminué (– 0,7 % après – 0,2 %), et pour cause, l’entrée des jeunes cadres sur le marché du travail moins bien rémunérés que les cadres en fin de carrière.

Pour voir l'étude complète, cliquez ici.

La rédaction vous conseille :

>> Qualité de vie au travail : les conséquences du Covid-19
>> Crise sanitaire : quel profil de salarié avez-vous été ?
>>
Financez vos voyages cet été grâce au « woofing »

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS