Recrutement hommes/femmes : des critères d’embauche qui diffèrent

Recrutement hommes/femmes : des critères d’embauche qui diffèrent
Publié le 16/09/2021

Lors d’un entretien d’embauche, les critères de sélection diffèrent selon le sexe du candidat. D’après une étude de la Dares publiée le 12 mai dernier, les recruteurs accordent plus d’importance à la motivation chez un homme et aux compétences professionnelles chez une femme.

Inégalité à l’embauche : le courage pour les hommes, les compétences pour les femmes

Les employeurs n’appliquent pas les mêmes critères de sélection lorsqu’ils recrutent un homme ou une femme. Pour une embauche masculine, la motivation, le courage, l’engagement, la volonté et l’envie font partie des qualités regardées.

Pour une embauche féminine, les recruteurs se tournent davantage vers des qualités personnelles telles que l’accueil, le sourire, la présentation ou la disponibilité.

Lire aussi >> 5 conseils pour réussir un entretien d’embauche
>> 5 compétences les plus recherchées par les employeurs en 2021

Les softs skills sont également plus prégnantes dans le recrutement des femmes que dans celui des hommes. Ainsi, la qualité du travail, la connaissance de langues étrangères ou encore les diplômes sont des critères de sélection plus déterminants pour les femmes que pour leurs homologues masculins.

Lorsqu’il s’agit d’une femme, l’employeur favorise d’abord sa compétence avant sa motivation : « […] les recruteurs apparaissent un peu plus exigeants à l’égard des candidates », affirme la Dares dans son rapport.

Recrutement : les critères de sélection varient selon le type d’emploi

La différence, souvent inconsciente, que font les employeurs lors du recrutement des femmes et des hommes peut être expliquée par la sexuation de certains métiers. Ainsi, les emplois « d’aide à la personne » sont majoritairement féminins (68 %) tandis que les métiers « manuels » sont plutôt masculins (71 % d’hommes).

Dans ce contexte, il existe une séparation sexuée entre les professions dites « d’hommes » et les professions dites « de femmes ».

Dans les métiers « techniques » par exemple (technicien, ingénieur, etc.), composés à 59 % d’hommes, les critères de sélection sont :

  • la rémunération ;
  • le potentiel ;
  • l’expérience.

Dans les métiers « d’aide à la personne », qui recrutent plus de femmes, les critères de sélection d’un candidat ou d’une candidate s’orientent vers :

  • la qualification ;
  • les diplômes ;
  • le sourire ;
  • la capacité d'accueil.

​Des employeurs plus satisfaits lorsqu’ils embauchent une femme

84 % des employeurs se disent satisfaits après l’embauche d’une femme, contre 74 % pour le recrutement d’un homme. C’est également le cas pour des métiers manuels et techniques, dont le recrutement est principalement masculin.


Par Maelys Léon

Source : Hommes, femmes : mots d’emploi (Dares)

​La rédaction vous conseille

>> Cadres : les métiers qui recrutent depuis le déconfinement
>> Voici les 10 métiers les plus recherchés en 2021
>> Reconversion : l’essor des métiers du soin et de l’aide à domicile
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS