Tout savoir sur la fin du protocole sanitaire en entreprise

Tout savoir sur la fin du protocole sanitaire en entreprise
Publié le 14/03/2022

Libérés, délivrés ! La ministre du Travail Élisabeth Borne l’a annoncé le 8 mars dernier : le protocole sanitaire en entreprise, c’est terminé ! Dès aujourd’hui lundi 14 mars 2022, il est possible de retirer le masque au bureau.

Mais attention, les bonnes pratiques et règles sanitaires ne sont pas à bannir complètement. Voici ce qu’il faut savoir sur la fin du protocole sanitaire en entreprise (effectif à partir du 14 mars).

Protocole sanitaire en entreprise : vous n’êtes plus obligé de porter un masque au travail

Vous n’êtes désormais plus obligé de porter un masque au travail !

Après presque deux années de mesures sanitaires pour faire face à l’épidémie de Covid-19, la fin du port obligatoire du masque en entreprise est actée.

Les salariés qui le veulent peuvent néanmoins continuer à le porter.

Lire aussi >> Quel avenir pour le monde du travail post-Covid ?
>> Grande démission : le monde du travail en réinvention ?

La fin de la distanciation physique

Depuis août 2020, le protocole sanitaire en entreprise imposait le port du masque, mais aussi des règles de distanciation physique pour limiter les contaminations.

À partir du 14 mars, la distanciation sociale sera, elle aussi, terminée. Vous pourrez manger à côté de vos collègues au restaurant d’entreprise, ou encore rapprocher vos bureaux et ne plus respecter les deux mètres de distance préconisés.

Élisabeth Borne incite tout de même les salariés et les entreprises à continuer de respecter les gestes barrière comme le lavage des mains régulier, le nettoyage et la désinfection des surfaces ainsi que l’aération des bureaux et des autres espaces de travail.

La fin du protocole sanitaire en entreprise… ou presque

Si toutes les mesures sanitaires prennent fin, le ministère du Travail prévoit un guide repère afin de prévenir les risques de contamination et de propagation du coronavirus en entreprise.

Mais ce sont les employeurs eux-mêmes qui reprennent la main sur les mesures d’entreprise pour limiter la propagation du virus.

L’employeur reste tenu, en vertu de son obligation légale d’assurer la santé et la sécurité de ses collaborateurs, d’évaluer les dangers d’exposition à la Covid-19 et de mettre en place un protocole sanitaire adapté pour protéger ses salariés.

Que faire en cas de contamination d’un salarié au Covid-19 ou de cas contact dans l’entreprise ?

  1. La personne est positive au Covid-19 et possède un schéma vaccinal complet : isolement, test antigénique ou PCR 5 jours avant la fin de l’isolement si le résultat est négatif (ou au 7e jour s’il est positif) ;
  2. La personne est positive, mais n’a pas de schéma vaccinal complet : isolement, test antigénique ou PCR 7 jours avant la fin de l’isolement si le résultat est négatif (ou au 10e jour s’il est positif) ;
  3. La personne est cas contact et possède un schéma vaccinal complet : test antigénique ou PCR 2 jours après le dernier contact avec la personne contaminée ;
  4. La personne est cas contact et ne possède pas de schéma vaccinal complet : isolement, test antigénique ou PCR 7 jours après le dernier contact avec la personne contaminée.

Pour les personnes positives au Covid-19, il est recommandé de travailler à distance et de continuer à porter un masque en entreprise ou en extérieur.

Pour les salariés vulnérables ou qui vivent avec une personne à risque, il est conseillé de continuer à respecter le protocole sanitaire au-delà du 14 mars et de renforcer les gestes barrière. Le télétravail est fortement recommandé quand il est possible.

Par Maelys Léon

La rédaction vous conseille

>> Crise sanitaire : quel profil de salarié avez-vous été ?
>> Burn-out au travail : un bilan alourdi par la crise sanitaire
>> Entrepreneurs, indépendants : vos démarches simplifiées
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS