5 clichés sur la reconversion professionnelle

5 clichés sur la reconversion professionnelle
Mis à jour le 14/04/2022 - Publié le 21/03/2022

Découvrez les 5 clichés sur la reconversion professionnelle démentis par une étude de France Compétences.

Cliché n°1 : la reconversion professionnelle implique toujours de changer de métier

C’est un cliché de croire que, parce que vous faites une reconversion professionnelle, vous avez envie de changer de métier. Le changement de profession ne concerne que 53% des reconversions.

L’autre majorité des reconversions consiste à un changement de statut. La transition professionnelle peut aussi impliquer une évolution de votre carrière, comme une promotion à l’issue d’une formation.

Ainsi, 47% des personnes en reconversion restent dans la même entreprise ou passent d’un statut de salarié à celui d’indépendant, sans changer de métier.

L’évolution professionnelle dans l’entreprise et la création d’entreprise sont aussi des possibilités de la reconversion.

Lire aussi >> 10 signes qui montrent qu’il faut faire une reconversion
>> La recherche d’emploi : conseils et astuces

Cliché n°2 : il faut changer d’employeur après une reconversion

La reconversion sonne souvent comme une réorientation radicale. Mais c’est un cliché ! Vous n’êtes pas obligé de démissionner et de chercher un nouvel emploi après une reconversion, tout comme vous n’êtes pas obligé de changer de secteur d’activité.

1 reconversion professionnelle sur 4 s’opère chez l’employeur initial, d’après l’étude France Compétences.

Et même si 3 reconvertis sur 4 quittent leur employeur pour trouver un emploi ailleurs, ou devenir indépendant, certaines personnes peuvent saisir de nouvelles opportunités dans leur entreprise initiale et changer de poste.

Cliché n°3 : il faut faire une reconversion avant de trouver un nouveau travail

Faux. Dans 1 cas sur 3, la reconversion professionnelle est effectuée dans la structure d’arrivée. Autrement dit, vous pouvez effectuer une reconversion et suivre une formation dans votre nouvelle entreprise.

Il n’est pas obligatoire de suivre une formation professionnelle avant de chercher un emploi et de trouver un nouvel employeur.

Parfois, c’est l’entreprise elle-même qui peut vous proposer un plan d’action autour de votre parcours professionnel afin de développer vos compétences et évoluer au sein de votre nouvelle structure.

L’entretien professionnel ne favorise pas la mobilité

L’entretien professionnel est un rendez-vous obligatoire entre le salarié et l’employeur. Il consiste à envisager les perspectives d’évolution professionnelle du salarié en fonction de ses aspirations.

L’entretien professionnel n’apparaît pas utile pour favoriser la mobilité des salariés, selon France Compétences. Au contraire, c’est souvent l’entreprise d’arrivée du salarié qui propose un parcours de formation pour favoriser la mobilité professionnelle.

Cliché n°4 : une reconversion prend des années

La reconversion longue et éreintante qui prend plusieurs années avant de se concrétiser est un stéréotype. Tout dépend de vous et de ce que vous désirez. Pour certaines personnes, un projet professionnel peut prendre du temps à émerger et à se mettre en place.

Mais pour d’autres, la reconversion est rapide : 42% des personnes interrogées par France Compétences déclarent qu’elles ont mis seulement quelques semaines entre l’idée d’une reconversion et l’engagement dans le parcours.

Souvent, quand le projet professionnel est opéré dans le cadre de l’entreprise, l’engagement est plus rapide. Lorsqu’il est opéré en dehors, le projet nécessite plus de maturation et de réflexion et prend plus de temps à se mettre en place.

La reconversion... vous hésitez ?

Si vous avez envie de changer de vie professionnelle, mais que c’est encore le flou dans votre tête, voici quelques conseils pour vous aider :

  • effectuez un bilan de compétences, pour savoir quelles sont vos aptitudes et déterminer vos motivations pour vous engager dans un projet de reconversion ;
  • faites appel à des professionnels comme des coachs spécialisés en reconversion et en changement d’emploi. Le CEP (conseil en évolution professionnelle) dispose aussi de conseillers qui vous accompagnent dans l’élaboration et la réalisation de votre projet ;
  • contactez un conseiller Pôle Emploi pour faire le point sur votre situation et découvrir les ressources disponibles pour faciliter votre réorientation professionnelle (CPF – compte personnel de formation, congé individuel… ;
  • contactez un Transition Pro.

>> voir la liste des coachs professionnels.

>> en savoir plus sur le Conseil en Évolution Professionnelle.

Cliché n°5 : la formation est nécessaire pour réussir sa reconversion professionnelle

Faux. Si la formation concerne tout de même 60% des personnes en reconversion, elle n’est pas obligatoire. Tout dépend de la nature de votre projet.

Se former est recommandé lorsque vous souhaitez changer de métier et travailler dans un secteur d’activité différent de votre champ de compétences et de connaissances actuel.

Mais pour un changement de statut socio-professionnel, la formation n’est pas une nécessité.

Les personnes interrogées disent utiliser les ressources mises en place par le gouvernement (CEP, bilan de compétences, aide à la création d’entreprise, formation…) de façon cumulative et désynchronisée, selon leurs besoins et leurs interrogations.

Plusieurs personnes questionnées affirment même ne pas vouloir recourir à la formation. La perspective de retourner sur les bancs de l’école ne les séduit pas. De même, l’idée de ne pas valider la certification est un frein.

Vrai / faux : se reconvertir nécessite de suivre une formation longue

Faux. « Une formation longue, certifiante, et préalable à l’accès à une nouvelle situation professionnelle, n’est pas un schéma en phase avec l’ensemble des aspirations et parcours », rappelle France Compétences.

Le type de formation choisi dépend de votre projet.

La formation est relativement courte en ce qui concerne les reconversions professionnelles qui s’effectuent au sein d’une entreprise. Dans ce cas de figure, l’employeur a décidé de recruter un candidat opérationnel immédiatement et la formation a pour but le développement de compétences et non pas forcément l’apprentissage de nouvelles connaissances.

N’attendez pas le burn-out pour changer de voie : faire une reconversion n’est pas compliqué. C’est un cliché de le penser.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, réussir votre reconversion, trouver votre nouveau métier ou une nouvelle activité professionnelle, vous avez besoin d’un accompagnement personnalisé et de conseils.

Trouvez toutes les informations dont vous avez besoin sur Nouvelle Vie Pro !

Source : France Compétences

Par Maelys Léon

La rédaction vous conseille

>> 10 raisons de se reconvertir
>> Quelles aides à la création d’entreprise ?
>> Les témoignes de celles et ceux qui ont sauté de le pas de la reconversion

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS