Emploi : le chômage est au plus bas depuis 2008

Emploi : le chômage est au plus bas depuis 2008
Publié le 19/05/2022

Le taux de chômage au sens du BIT est de 7,3 % de la population active en France (hors Mayotte) au premier trimestre de 2022. Il baisse de 0,1 point par rapport au trimestre dernier.

C’est le taux de chômage le plus bas depuis 2008, d’après l’Insee (l’Institut national de la statistique et des études économiques).

Définition : chômage au sens du BIT

Le BIT est le Bureau international du travail. Il comptabilise les chômeurs de 15 ans et plus, en âge de travailler, et qui :

  • N’ont pas exercé d’activité au cours de la semaine de référence ;
  • sont disponibles pour travailler deux semaines ;
  • ont entrepris des démarches de recherche d’emploi.

Le chômage au sens du BIT est un indicateur de référence dans le calcul et l’analyse des évolutions du marché du travail.

Ce calcul est différent de celui de Pôle Emploi. Il est utilisé à l’international pour comparer les taux de chômage entre pays.

Le chômage à la baisse veut-il dire plus d’emploi ?

La baisse du chômage peut être de bon augure, puisque cela voudrait dire que les demandeurs d’emploi trouvent du travail.

Le taux d’emploi augmente chez les 15-64 ans, en particulier chez les jeunes. Il atteint 34,6 %, ce qui est son taux le plus élevé depuis 1991.

Le taux d’emploi chez les 50-64 ans reste stable à 65,5 %, ce qui reste tout de même son plus haut niveau historique.
nvp-insee-baisse-chomage

Le nombre de CDI diminue

Les contrats à durée indéterminée (CDI) des actifs âgés de 15 à 65 ans sont moins nombreux au premier trimestre de 2022. Leur taux baisse de 0,2 point.

En revanche, les contrats à durée déterminée (CDD) ou en intérim sont à la hausse de 0,2 point.

Le taux d’emploi des travailleurs indépendants augmente

Le recours aux services de travailleurs indépendants par les entreprises est de plus en plus fréquent au début de cette année 2022.

>> 5 conseils pour se lancer en freelance et développer son activité

Le taux d’emploi de travailleurs indépendants augmente de 0,3 point. C’est 0,6 point au-dessus de son niveau d’avance-crise.

Sans doute la crise sanitaire a-t-elle eu un impact sur les recrutements. Les entreprises externalisent davantage leurs services ou font appel à des prestataires freelances pour travailler sur une mission.

Le développement du télétravail peut aussi expliquer cette tendance.

2,2 millions de demandeurs d’emploi en France en 2022

Le nombre de chômeurs en France est de 2.232.000 au premier trimestre 2022. Il baisse de 18.000 personnes par rapport au trimestre précédent qui s’établissait à 2.250.000 demandeurs d’emploi.

Le chômage des hommes est désormais équivalent à celui des femmes (7,3 %). Au quatrième trimestre de 2021, le taux de chômage était supérieur pour les hommes par rapport à leurs homologues féminines.

Le sous-emploi recule également au début de l’année 2022. Cela concerne les actifs qui travaillent à temps partiel et qui voudraient travailler davantage.

De manière générale, le marché du travail reste stableavec un taux de chômage relativement inchangé, mais toujours en baisse.

Source : L’Insee

Par Maelys Léon

La rédaction vous conseille

>> Démission, reconversion : 5 conditions pour bénéficier des allocations chômage
>> Mobilité : quitter la ville après la crise, pour aller où ?
>> Reconversion professionnelle : quel bilan après la crise sanitaire ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS