1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Création d'entreprise
  6. >
  7. L’entreprise encourage la créativité des salariés

L’entreprise encourage la créativité des salariés

L’entreprise développe la créativité des salariés
Mis à jour le 23/01/2017 - Publié le 08/11/2016

La majorité des salariés estiment que l’entreprise encourage la créativité, surtout dans les entreprises de moins de 100 salariés et les entreprises innovantes.

La créativité en entreprise : 71% des salariés réellement stimulés

Près des trois-quarts des salariés interrogés, soient 71%, déclarent que leur entreprise encourage la créativité. Tel est le résultat d’une enquête en ligne publiée par Arctus/Boostzone, suite à l’édition 2016 de l’Observatoire de la créativité auprès de plus de 350 personnes qui ont parlé de leur entreprise et de leur rapport à la créativité.

86% des salariés n’hésitent pas à faire des propositions d’améliorations pour leur service, mais aider les autres services est moins leur priorité (53%). En entreprise, l’expression de la créativité est réellement ressentie par les salariés : 61% d’entre eux trouvent que leur entreprise « leur permet d’exprimer partiellement ou pleinement leur créativité ». Selon l’Observatoire : « La soif de créativité des salariés et des dirigeants crée un contexte favorable à la transformation des entreprises. »

Comment évolue l’évaluation des compétences ?

Cela dit, l’évaluation des compétences reste généralement individuelle. Seule une minorité d’entreprises (11%) pratique une évaluation par les pairs. En effet, dans le domaine de l’évaluation des compétences, le candidat est toujours évalué de manière individuelle (92% des salariés interrogés). Les dispositifs d’auto-évaluation concernent 23% des salariés, 11% pour l’évaluation par des pairs.

Dans les grandes entreprises, le diplôme prime sur le potentiel du candidat

Bien que les grandes entreprises plébiscitent l’innovation et la transformation numérique, leur processus de recrutement privilégie toujours diplômes et expérience, au détriment du potentiel du candidat ou de son expérience entrepreneuriale.

Si le salarié estime que son entreprise favorise la créativité, les méthodes RH demeurent plutôt classiques et conservent leurs vieux réflexes. En effet, l’Observatoire de la créativité révèle par exemple qu’en matière de recrutement, diplômes et expérience passent avant le potentiel et l’expérience entrepreneuriale : ce constat est flagrant dans les entreprises de plus de 10.000 salariés.

Les petites entreprises favorisent davantage la créativité

Quant aux petites structures, les critères de recrutement sont différents. L’ordre des priorités s’inverse et le potentiel du candidat est un critère de recrutement plus important que l’expérience professionnelle, suivie par l’expérience entrepreneuriale, avec les diplômes qui arrivent en dernier lieu. Les entreprises de moins de 100 salariés ou les structures innovantes privilégient ainsi les valeurs de créativité, d’épanouissement, de plaisir et d’initiative.

Enfin, si globalement les entreprises encouragent la créativité de leurs salariés, dont la culture de la ponctualité reste forte (61% respectent les horaires de travail et des réunions), c’est dans le but de développer l’engagement des salariés (83%), l’innovation (70%), et l’agilité dans les opérations (64%).

 Par Natacha Le Jort


Pour aller plus loin :
Les 35 heures : mythe ou réalité ?
Utiliser son réseau pour décrocher un emploi
Plus de la moitié des salariés débutent leur journée par une pause-café

Toutes les actualités

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS