1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Mobilité
  6. >
  7. Mobilité géographique : où vont les cadres en France ?

Mobilité géographique : où vont les cadres en France ?

Mobilité géographique : où vont les cadres en France ?
Mis à jour le 16/05/2018 - Publié le 15/11/2016

Parmi les cadres qui ont changé de travail et de résidence en 2013, les trois-quarts ont changé de région, démontre une étude sur la mobilité des cadres de l’Apec.

La mobilité géographique des cadres en plein essor

40.000 cadres du secteur privé ont connu une mobilité géographique en 2013, selon une étude de l’Apec, publiée récemment, portant sur la mobilité des cadres occupant un emploi en France métropolitaine. En effet, 40.000 cadres ont changé non seulement de travail, mais aussi de résidence et de département. Sur ce nombre, 28.000 cadres (soient quasiment les trois-quarts des cadres concernés) ont changé de région.

Le taux de mobilité géographique, c’est-à-dire la part de salariés ayant changé de département s’élève à 2 % sur un an. Cadres ou non cadres, ils ont généralement moins de 40 ans. Les cadres se distinguent par un choix de mobilité longue et se révèlent plus mobiles que les non-cadres.  

Dans quelle région partent les cadres ?

En France, 5 régions d’accueil se distinguent :

  1. Ile-de-France
  2. Auvergne-Rhône-Alpes
  3. Provence-Alpes-Côte d’Azur
  4. Occitanie (fusion des anciennes régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées)
  5. Nouvelle Aquitaine (fusion des anciennes régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes).

Les cadres n’hésitent pas à déménager et 20 % de ceux qui ont décidé de changer de travail et de résidence optent pour l’Ile de France.

Quelles sont les régions les plus attractives pour les cadres ?

Un autre point clé de l’étude met en exergue l’indicateur d’attractivité pour les mobilités de poste à poste. Le taux d’attractivité de l’Île-de-France pour les cadres s’élève seulement à 0,6% : il s’agit du rapport entre les cadres arrivés dans cette région (20%) et les cadres l’ayant quittée (34%).

La Nouvelle Aquitaine enregistre le taux d’attractivité le plus élevé (1,6%) pour la population cadres. Cette région comptabilise ainsi plus d’arrivées que de départs.

La Nouvelle Aquitaine est suivie par les régions suivantes : Occitanie (1,4%), Pays de la Loire (1,4%), Provence-Alpes-Côte d’Azur (1,4%), Auvergne-Rhône-Alpes (1,4%) et la Bretagne (1,4%). Les régions non citées ici ne comptent pas plus d’arrivées que de départs, et sont donc considérées comme moins attractives pour les cadres.

A noter : pour toutes ces données concernant les mobilités des cadres dans les territoires, l’Apec (association pour l’emploi des cadres) s’est basée sur les chiffres des déclarations annuelles des données sociales.

 Par Natacha Le Jort


Sur le même sujet
CEP, conseil en évolution professionnelle
Top des sites internet d'offres d'emploi
Utiliser son réseau pour trouver un travail

Toutes les actualités

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS