1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Formation
  8. >
  9. 105 milliards d’euros consacrés à l’emploi en 2014

105 milliards d’euros consacrés à l’emploi en 2014

105 milliards d’euros consacrés à l’emploi en 2014
Mis à jour le 11/07/2017 - Publié le 12/12/2016

Les dépenses en faveur de l’emploi et du marché du travail en France ont atteint la somme de 105 milliards d’euros en 2014, d’après une étude de la Dares (Direction de la recherche du ministère du Travail).

L’équivalent de 4,9 points de PIB en faveur de l’emploi

En quoi consistent ces dépenses ?

 « Les dépenses en faveur de l’emploi et du marché du travail comprennent les dispositifs " ciblés " sur les demandeurs d’emploi et les personnes en difficulté sur le marché du travail, et les dispositifs " généraux " destinés pour l’essentiel à réduire le coût du travail pour certains secteurs, territoires et catégories de salariés. Elles s’élèvent à 105 milliards d’euros en 2014, soit 4,9 points de PIB », révèle l’étude récente de la Dares.

A noter que l’année précédente, en 2013, les dépenses consacrées à l’emploi et au marché du travail étaient moindres : 96,4 milliards d’euros, soit 4,6 points de PIB.

53 milliards d’euros de dépenses en faveur des demandeurs d’emploi et des personnes en difficulté

La progression à un rythme soutenu des dépenses « ciblées » en 214 s’explique essentiellement par la montée en puissance des métiers d’avenir. Les résultats de l’étude décomposent par ailleurs ces dépenses ciblées de la manière suivante :

51 milliards d’euros de dépenses générales pour l’emploi

En forte progression par rapport à l’année précédente (+ 12,1%), les dépenses générales se répartissent ainsi :

  • 20,8 milliards d’euros d’allègement de cotisations sociales sur les bas salaires
  • 18,2 milliards d’euros de crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE)

Ces dépenses générales comprennent également les incitations financières à l’emploi (prime pour l’emploi, RSA activité), suivies par d’autres mesures en faveur de l’emploi dans certains secteurs d’activité et des zones géographiques précises.

La structure des dépenses générales réalisée par la Dares fait apparaître que « cette forte hausse est largement imputable à la montée en charge du CICE ».


 Par Natacha Le Jort


Sur le même sujet
126 000 emplois créés en 2015 en France
Forte baisse du chômage en septembre 2016
Les sites internet les plus utilisés pour une chercher un emploi

Toutes les actualités

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS