2017, l’année du MOOC ?

2017, l’année du MOOC ?
Mis à jour le 24/01/2017 - Publié le 10/01/2017

Bien qu’ils existent aux Etats-Unis depuis le début des années 2000, les MOOC débarquent en France en 2013, provoquant l’enthousiasme des étudiants. Les MOOC (massive open online course) se limitaient parfois à quelques vidéos et des cours peu interactifs ; l’engouement est un peu retombé, mais aujourd’hui, malgré un coût de production qui avoisine les 50.000 euros, ils reviennent en force et se déclinent.

20 millions de personnes ont déjà suivi un MOOC en 2016

Les MOOC ont profité de la transformation numérique, notamment des progrès de l’expérience utilisateur. De plus en plus perfectionnés, ces cours en ligne, souvent gratuits (sauf s’ils mènent à une certification) et ouverts à tous, permettent de démocratiser l’accès aux connaissances et de se former en ligne, de manière ludique et souple puisque l’on peut s’organiser librement. L’offre est très large : des neurosciences à l’informatique, en passant par des cours de langue, avec des tutoriels en vidéo.

Les MOOC trouvent aujourd’hui leur place dans l’enseignement supérieur. D’ailleurs le premier MOOC en France est celui de l’Ecole centrale de Lille : « ABC de la gestion de projet ».

Les enseignants-chercheurs réalisent eux-mêmes le contenu, gage de qualité pour les étudiants et autres adultes curieux d’aborder une nouvelle discipline ou d’approfondir leurs connaissances.

Certains enseignants les intègrent d’ailleurs à leurs cours et transforment le MOOC en SPOC (small private online courses). D’ouverts et massifs, les cours deviennent ainsi privés et restreints, destinés à un accompagnement pédagogique plus intense et diplômant.

Lire aussi > La formation à distance

 MOOC
2017 apparaît comme l'année de "l'illumination" pour les MOOC (source : courbe de Gartner)

Plus de 2 millions d’inscrits aux MOOC sur la plateforme FUN (France université numérique)

Lancée en 2013 avec le soutien du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR), la plateforme FUN est devenue le diffuseur des MOOC de l’enseignement supérieur français, avec 264 MOOC, 29 thématiques et 85 établissements. Le MOOC le plus suivi s’intitule « Se former pour l’ICN Information et Création Numérique ».


FUN-MOOC : Se former pour l’ICN Informatique et... par fr-universite-numerique

Des start-up se lancent dans le créneau des MOOC

Les entreprises s’emparent du phénomène et se mettent massivement aux MOOC. Certaines plateformes proposent des MOOC payants avec certification. Le modèle économique s’inspire des MOOC américains qui se développent autour de la correction de devoirs ou du tutorat personnalisé.

Parmi les nouvelles start-up, OpenClassrooms (parcours diplômants) et Coorpacademy (plateforme centrée sur l’utilisateur), toutes deux spécialisées dans la formation professionnelle en ligne, ont réalisé d’importantes levées de fonds : respectivement 6 et 10 millions d’euros.

Ces formations destinées aux salariés ont un nouveau nom : COOC (corporate open online courses). Si vous avez tout suivi : ce sont en fait des SPOC Corporate !

Le saviez-vous ?

Vous pouvez faire financer votre MOOC dans le cadre du compte personnel de formation (CPF). La nouvelle loi Travail contribue ainsi à la démocratisation du MOOC en l’intégrant dans le budget formation des entreprises.

Le MOOC de l’année

C’est le nom du concours organisé par la plateforme MyMooc, le « trip advisor des MOOC », en partenariat avec le Journal du Net, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Google France. Cette compétition ouverte aux universités, grandes écoles, entreprises et start-up, vise à « récompenser les acteurs de la formation digitale ».

Découvrez tous les MOOC of the Year !

 Par Natacha Le Jort

 
La rédacton vous conseille
> Emploi, ce qui change en 217
> Top des compétences professionnelles
> Les services à la personne : découvrez ce marché porteur

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS