1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Métiers
  6. /
  7. Mobilité
  8. >
  9. 37 % des chômeurs changent de métier

37 % des chômeurs changent de métier

Reconversion professionnelle : 37 % des chômeurs changent de métier
Mis à jour le 20/02/2017 - Publié le 13/02/2017

Plus d’un tiers des demandeurs d’emploi changent de métier à la sortie du chômage et s’orientent vers une reconversion professionnelle, d’après une étude récente de Pôle emploi.

Les anciens chômeurs changent de domaine professionnel 7 fois sur 10

"Pour 37 % des demandeurs d’emploi qui trouvent un emploi, la sortie du chômage est synonyme de mobilité professionnelle au sens où le contenu de l’emploi trouvé est différent de celui exercé avant le chômage", révèle une enquête de Pôle emploi réalisée auprès d’anciens demandeurs d’emploi durablement sortis des listes.

Sur 800 000 sortants, 665 000 ont repris un emploi ; plus d’un tiers d’entre eux (37 %) déclare "exercer un métier différent de celui initialement recherché".

Qu’il s’agisse de personnes ayant trouvé un emploi salarié, qui se sont mises à leur compte ou qui ont créé leur entreprise, changer de métier à la sortie du chômage n’est pas un phénomène "marginal".

"Quels que soient les motifs exprimés par ces anciens chômeurs pour expliquer leur mobilité, celle-ci dépend à la fois de leurs dispositions, de leurs contraintes et de leurs ressources, ainsi que des possibilités qui leur sont offertes sur le marché du travail", précise Pôle emploi.

Lire aussi > Pourquoi les salariés changent-ils d’emploi ?

Quels sont les domaines professionnels en recul ?

"Identifier les métiers que les demandeurs d’emploi exerçaient avant de connaître le chômage et repérer ceux vers lesquels ils s’orientent quand ils sortent du chômage constituent de précieux éléments de compréhension et d’analyse des mobilités sur le marché du travail", analyse l’opérateur.

Ainsi, la gestion et administration des entreprises, le bâtiment et les travaux publics, la mécanique et le travail des métaux sont des domaines "exportateurs", c’est-à-dire que le flux de personnes qui quittent un domaine donné est supérieur au flux d’arrivée.

Toujours d’après Pôle emploi : "Le développement des outils informatiques a eu pour conséquence le déclin et/ou la transformation de certains métiers comme les secrétaires, les employés de la comptabilité et les agents administratifs. Le recul des métiers industriels du travail des métaux et de la mécanique s’explique sans doute par le progrès technologique associé à une forte concurrence internationale".

Quels sont les domaines professionnels qui recrutent ?

Les domaines des services aux particuliers et aux collectivités, le domaine de la santé et action sociale, culturelle et sportive, celui de l’hôtellerie et restauration et celui des transports et de la logistique sont "importateurs".

Lire aussi > Les métiers qui recrutent en 2017

"Les motifs énoncés par ces anciens chômeurs pour expliquer leur mobilité correspondent rarement à l’expression d’un 'choix' et recouvrent de multiples fondements" :

  • urgence de travailler
  • recherche de meilleures conditions de travail, d’emploi ou de rémunération
  • volonté d’exercer un métier davantage compatible avec les contraintes personnelles ou familiales

Accompagner les transitions grâce au conseil en évolution professionnelle (CEP)

"La mise en œuvre du conseil en évolution professionnelle, dont les principaux objectifs sont d’améliorer la capacité du demandeur à faire ses propres choix professionnels et de lui apporter des clés de compréhension de son environnement professionnel, renforce le rôle joué par Pôle Emploi en matière d’accompagnement des transitions professionnelles des demandeurs d’emploi et rend nécessaire de développer la connaissance sur les débouchés offerts dans certains secteurs et sur les facteurs qui permettent de faciliter les mobilités".

 Par Sébastien Barnier


La rédaction vous conseille
> 69 % des entreprises envisagent de recruter en 2017
> L’emploi dans le transport routier poursuit sa croissance
> L’intérim attire des profils de plus en plus qualifiés

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS