1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Formation
  6. >
  7. Présidentielle 2017 - Formation : les mesures de François Fillon

Présidentielle 2017 - Formation : les mesures de François Fillon

Présidentielle 2017 - Formation : les mesures de François Fillon
Mis à jour le 31/03/2017 - Publié le 27/03/2017

Quel est le programme des 5 principaux candidats à l’élection présidentielle de 2017 en matière de formation professionnelle ? Actuellement, François Fillon (Les Républicains), Benoît Hamon (Parti Socialiste), Marine Le Pen (Front National), Emmanuel Macron (En Marche !) et Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) sont en tête des intentions de votes. Découvrez, pour chacun des candidats, les propositions phare en matière de formation professionnelle (formation continue, alternance)...

Quelles sont les propositions de François Fillon en matière de formation continue ?

« Donner à chacun les moyens de se former et de retrouver un emploi », telle est l‘accroche choisie par François Fillon dans Mon programme pour la France.

  • Sécuriser les parcours professionnels en dotant chaque Français d’un « capital formation » qui remplacera les dispositifs existants (CPF, CIF…) et permettra de rationaliser et de débureaucratiser les fonds de la formation professionnelle.
  • Promouvoir la reconnaissance des compétences et arrêter de privilégier uniquement le diplôme.

Pour François Fillon, le plein emploi est possible en France : « Les réformes que je propose permettront grâce au redressement de notre compétitivité de revenir vers le plein emploi. Mais il est également nécessaire de revoir nos dispositifs existants de politique de l’emploi. La formation professionnelle ne remplit pas parfaitement son rôle d’orientation vers les secteurs porteurs. »

Quelles sont les propositions de François Fillon en matière d’alternance ?

  • Améliorer l’information des jeunes et des parents en intégrant, dans le « Portail de l’Alternance», les opportunités professionnelles à l’échelle de chaque bassin d’emploi, les places disponibles en CFA, les recherches d’alternants des entreprises.
  • Mettre en place une exonération totale des charges sociales pour l’embauche d’un jeune en alternance, et lancer une grande campagne de promotion de l'alternance.
  • Revoir le rythme de l’alternance pour le rendre plus compatible avec celui de l’entreprise.
  • Offrir une plus grande lisibilité des différents contrats d’alternance en leur donnant un socle juridique commun.
  • Instaurer un dispositif incitatif pour que les entreprises qui comptent plus de 4 % de jeunes en alternance parmi leurs effectifs soient autorisées à dépenser les fonds de la taxe d’apprentissage pour créer leurs propres centres de formation.
  • Supprimer les emplois d’avenir et les contrats de génération et réorienter ces sommes vers l’alternance. Cette suppression ne s’appliquera pas aux contrats aidés dans le domaine du handicap.

En bref

François Fillon souhaite augmenter fortement le nombre de formations par la voie de l’alternance, notamment pour les jeunes et les personnes en situation de handicap :  « Je veux faire de l’alternance la principale voie d’accès à l’emploi des jeunes, car tous les jeunes doivent être à l’école, en formation, en emploi ou en création d’entreprise. »

Sur le même sujet

> Le droit universel à la formation de Benoît Hamon
> Marine Le Pen veut renforcer le travail manuel et l’artisanat
> Emmanuel Macron souhaite réformer la formation professionnelle
> Jean-Luc Mélenchon compte refonder la formation

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS