1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Présidentielle 2017 - Emploi : les propositions de Benoît Hamon

Présidentielle 2017 - Emploi : les propositions de Benoît Hamon

Présidentielle 2017 - Emploi : les propositions de Benoît Hamon
Mis à jour le 26/06/2017 - Publié le 11/04/2017

Découvrez les propositions phare en faveur de l’emploi de Benoît Hamon (Parti socialiste), candidat à l’élection présidentielle 2017.

Quelles sont les propositions de Benoît Hamon pour favoriser l’emploi ?

  • Créer 500 000 emplois dans l’économie sociale et solidaire en mobilisant le programme d’investissements d’avenir.
  • Créer un statut unique pour tous les actifs afin de dépasser la distinction entre salariat et travail indépendant.
  • Développer les modalités de partage du temps de travail.

Développer l’emploi dans la fonction publique

  • Augmenter les effectifs, notamment dans l'Éducation nationale (40 000 recrutements prévus), dans la police et dans la fonction publique hospitalière.
  • Lancer un plan d'amélioration des conditions de travail à l'hôpital.
  • Maintenir le régime de retraite de la fonction publique.

Revenu universel et minima sociaux

  • Créer un revenu universel d'existence dès janvier 2018 pour toutes les personnes, de plus de 18 ans, gagnant moins de 1,9 Smic brut par mois, soit 2 800 euros (ou 5 600 euros pour un couple). Le R.U.E sera distribué automatiquement (sans démarche administrative) avec la garantie de ne jamais avoir moins de 600 euros par mois pour vivre.
  • Le Revenu Universel protègera de la précarité celles et ceux qui s’engagent. Le temps consacré aux engagements associatifs sera inclus dans le calcul des droits à la retraite.
  • Création d'une taxe sur la richesse créée par les robots afin de financer la protection sociale et des mesures telles que le revenu universel.
  • Revaloriser immédiatement le Smic et augmenter les autres minima sociaux de 10 %.

>> Calculez le montant de votre R.U.E.

En bref

Benoît Hamon est né le 26 juin 1967 à Saint-Renan (Finistère).

Le candidat PS compte maintenir la durée légale du travail à 35 heures, mais il remplacera la loi Travail par une nouvelle loi qui, en concertation avec les partenaires sociaux, encouragera la poursuite de la réduction collective du temps de travail sur la base du volontariat et par la négociation, renforcera le compte pénibilité et le compte personnel d’activité, confortera le droit à la déconnexion.

Le vainqueur de la primaire, Benoît Hamon, souhaite en parallèle améliorer les conditions de travail, notamment en renforçant l’inspection et la médecine du travail, en reconnaissant le burn-out, ou syndrome d’épuisement professionnel, comme maladie professionnelle, pour qu’il soit pris en charge et que les dirigeants puissent être éventuellement rendus responsables en cas de pratiques managériales sources de souffrance avérée au travail.

Lire aussi >> Formation professionnelle, les propositions de Benoît Hamon

 Par Natacha Le Jort

Sur le même sujet

> François Fillon, ses propositions pour l’emploi
> Marine Le Pen, ses propositions pour l’emploi
> Emmanuel Macron, ses propositions pour l’emploi
> Jean-Luc Mélenchon, ses propositions pour l’emploi

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS