1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. 43 700 chômeurs en plus en mars 2017

43 700 chômeurs en plus en mars 2017

43 700 chômeurs en plus en mars 2017
Publié le 28/04/2017

Le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A (sans aucune activité) inscrits à Pôle emploi a considérablement augmenté en mars 2017, ce qui représente la plus forte hausse depuis quatre ans.

Le chômage flambe avec 3,5 millions de demandeurs d’emploi en France métropolitaine (3,7 millions avec l’outre-mer)

Selon le bilan de la Dares et de Pôle emploi, après un léger recul en février (-0,1 %), le mois de mars enregistre la hausse la plus importante du chômage (+1,3 %) depuis septembre 2013.

L’inversion de la courbe du chômage promise par François Hollande n’aura manifestement pas lieu : malgré une baisse continue  (105 400 chômeurs en moins) en 2016, 585 000 personnes supplémentaires ont rejoint les statistiques de Pôle emploi depuis le début du mandat du président de la République, et cela quelle que soit la tranche d’âge.

La faute au temps partiel ?

Cette flambée du chômage en mars 2017 s’explique principalement par le fait qu’un nombre inhabituellement élevé de contrats de personnes travaillant à temps partiel (inscrites à Pôle emploi en catégorie B et C) n’ont pas été renouvelés en mars. Les personnes concernées ont basculé en demandeur d’emploi de catégorie A (sans aucune activité).

En bref

Au total, le nombre de demandeurs d’emploi en catégories A, B, C est de 5 503 800 fin mars 2017.

Lire aussi >> Qu’est-ce que le CDI intérimaire ?

Le nombre de chômeurs de longue durée est en baisse par rapport à mars 2016 (-2,7 %)

La nouvelle positive de ce bilan concerne en effet les chômeurs de longue durée (inscrits à Pôle emploi depuis plus d’un an) dont le nombre stagne en mars, par rapport au mois précédent. Ils représentent toutefois près de 44 % des inscrits.

L’espoir du côté des embauches en CDI

Dans un contexte de perspectives d’embauche à la hausse pour 2017, ces résultats ne peuvent que décevoir, mais le ministère du travail se montre optimiste et indique dans un communiqué : « Le niveau élevé des sorties de Pôle emploi pour motif de reprises d’emploi observées ces derniers mois est cohérent avec le dynamisme des créations d’emploi et des déclarations d’embauche. Au premier trimestre 2017, les déclarations d’embauche de plus d’un mois ont atteint leur plus haut niveau depuis dix-sept ans d’après les résultats de l’Acoss. Cette dynamique est portée par les embauches en CDI qui ont encore progressé de 2,8 % au mois de mars et de 11,3 % sur un an, soit bien plus que les embauches en CDD (+ 1,1 % sur un mois et + 3,2 % sur un an) ».

Sur le même sujet

> L’Ile-de-France veut favoriser le retour à l’emploi
> Les secteurs qui recrutent au deuxième trimestre 2017
> Le marché porteur des services à la personne

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS