1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Les personnes handicapées ont 2 fois plus de risques d’être au chômage

Les personnes handicapées ont 2 fois plus de risques d’être au chômage

Les personnes handicapées ont 2 fois plus de risques d’être au chômage
Mis à jour le 15/05/2017 - Publié le 12/05/2017

Si 43 % des personnes reconnues handicapées sont actives en France, leurs périodes de chômage sont notamment plus longues que celles des actifs sans handicap, selon une étude de la Dares.

Les personnes reconnues handicapées ont 3 fois moins de chances d’être en emploi que les personnes sans handicap ayant les mêmes caractéristiques

L’étude « Travailleurs handicapés : quel accès à l’emploi en 2015 ? » menée par la Dares (direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques) analyse l’incidence du handicap sur le fait d’être en emploi ou d’être au chômage, indépendamment des caractéristiques spécifiques des personnes handicapées.

Ainsi près de 2,7 millions de personnes de 15 à 64 ans sont reconnues handicapées en France, c’est-à-dire qu’elles disposent d’une reconnaissance administrative de leur handicap. 43 % sont actives : 35 % d’entre elles en emploi et 8 % au chômage. Et lorsqu’un travailleur reconnu handicapé perd son travail, un autre motif que le licenciement économique est plus souvent évoqué.

Quels types d’emploi occupent les travailleurs handicapés ?

Ils occupent plus fréquemment que les autres un poste d’employé (près de 35 % contre 28 % pour l’ensemble de la population en emploi de 15 à 64 ans), surtout dans la fonction publique.

Les personnes reconnues handicapées qui travaillent sont 31 % (contre 20 %) à occuper un emploi d’ouvrier et 12 % sont des ouvriers non qualifiés, soit le double de la part des ouvriers non qualifiés dans l’ensemble de la population en emploi.

Un peu plus du tiers travaille à temps partiel, et les situations de sous-emploi sont plus fréquentes.

Le secteur santé humaine et action sociale emploie près de 21 % des travailleurs reconnus handicapés.

A contrario, ils sont moins représentés parmi les cadres et les professions intellectuelles et artistiques (8 % contre 17 %) ; moins présents aussi dans le secteur du « commerce de gros et de détail, transports, hébergement et restauration ».

Leurs périodes de chômage sont plus longues

L’étude révèle que la part des personnes handicapées en recherche d’emploi depuis au moins un an s’élève à 63 % (contre 45 % pour l’ensemble des chômeurs). Et près de 28 % d’entre elles sont au chômage depuis plus de 3 ans (contre une moyenne de 14 % pour l’ensemble).

En bref

La Dares explique en partie ce faible taux d’emploi par le fait que la composition de la population handicapée est plus âgée. En effet, plus d’une personne sur deux déclarant avoir une reconnaissance administrative ou être en situation de handicap a 50 ans ou plus, contre moins d’un tiers de la population générale. Or, les personnes âgées de 50 ans ou plus sont globalement moins souvent en emploi.  La population handicapée est par ailleurs moins diplômée, ce qui ne facilite pas non plus son accès à l’emploi.

La rédaction vous conseille

> Près d’1 chômeur sur 2 a trouvé un emploi grâce à une formation
> Découvrez le CPA (compte personnel d'activité)
> Connaissez-vous le CDI intérimaire ou CDII ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS