1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Reparlons travail : certains Français l’aiment...

Reparlons travail : certains Français l’aiment...

Reparlons travail : certains Français l’aiment...
Publié le 24/05/2017

Retour sur la plus grande enquête nationale à propos du rapport que les Français entretiennent au travail, menée par la CFDT auprès de plus de 200 000 personnes.

Panorama des interactions au travail

Afin d’en savoir plus sur le rapport des Français au travail, la CFDT a interrogé plus de 200 000 personnes (salariés, indépendants, chômeurs ou retraités) qui ont répondu à 172 questions. Il en ressort certains points très positifs :

76 %

des Français aiment leur travail.

  • 70 % affirment rigoler souvent au travail ;
  • 68 % s’entraident entre collègues ;
  • 57 % prennent du plaisir au travail (surtout les cadres, majoritairement plus diplômés, mieux rémunérés et plus autonomes dans leurs tâches) ;
  • 56 % se disent globalement fiers de ce qu’ils font ;
  • 19 % ont déjà flirté au travail ;
  • et 12 % y ont rencontré leur conjoint.

A contrario,  seulement 5 % des personnes interrogées disent exercent le métier de leur rêve, et 25 % sont insatisfaits de leur parcours professionnel.

>> Toutes les infos sur la reconversion professionnelle

Quelles sont les vraies préoccupations des travailleurs au quotidien ?

L’enquête « Parlons travail » de la CFDT (Confédération française démocratique du travail) dresse un paysage des travailleurs contrasté, avec le spectre du chômage en toile de fond. Ainsi, près de la moitié des salariés craignent le chômage, qui constitue la principale menace d’une carrière. D’ailleurs, plus du tiers pensent qu’ils ne pourraient pas être heureux sans travail.

Plus de la moitié des salariés et fonctionnaires sont favorables au partage du travail en vue de réduire le chômage !

Si les Français apprécient leur travail pris comme « un tout », il présente néanmoins quelques dimensions pénibles…

74%

des Français souhaiteraient avoir plus d’autonomie dans leurs décisions.

  • 60 % ont l’impression de passer plus de temps à rendre des comptes qu’à travailler
  • 51 % estiment que leur charge de travail est excessive
  • 44 % déclarent ressentir des douleurs physiques au travail
  • 36 % ont fait un burn-out
  • 32 % travaillent aussi en dehors de leurs horaires

Travailler jusqu’à 39 heures

Quant au temps de travail, la majorité estime que jusqu’à 39 heures, cela s’accorde bien avec leur vie personnelle. Au-delà des 39 heures, cet avis chute nettement, surtout chez les travailleurs à temps partiel des secteurs de services (supermarchés, restaurants, ménage, soins à domicile ou en hôpital...) qui ont plus de mal à concilier leurs horaires de travail, parfois « émiettés » ou de nuit, avec leur vie hors emploi.

Lire aussi >> Travail le dimanche : les professions les plus concernées

En bref

D’une manière générale, cette enquête tend à démontrer que la performance des entreprises et des administrations dépend fortement de la qualité de l’engagement des salariés et des agents. Or 79 % des Français aimeraient que leur entreprise ou leur administration ait un fonctionnement plus démocratique. La liberté d'expression, au travail, ne concernerait qu'un travailleur sur deux. Quant à l’entretien d'évaluation, environ un travailleur sur cinq le qualifie comme « un cauchemar » ou « un moment désagréable ».

 Par Natacha Le Jort


La rédaction vous conseille

> Quelle est la vision des Français sur le travail ?
> Que pensent les salariés de leur environnement de travail ?
> Le monde du travail vu par les 20-30 ans

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS