1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Mobilité
  6. /
  7. Création d'entreprise
  8. >
  9. 4 trajectoires de cadres demandeurs d’emploi

4 trajectoires de cadres demandeurs d’emploi

4 trajectoires de cadres demandeurs d’emploi
Mis à jour le 26/07/2017 - Publié le 06/06/2017

Pôle emploi et l’Apec ont suivi pendant cinq ans une cohorte de cadres au chômage afin d’étudier leurs trajectoires et leurs modes de retour à l’emploi.

En cas de mauvaise conjoncture économique, le taux de chômage des cadres augmente

Selon l’étude de Pôle emploi et de l’Apec (Association pour l’emploi des cadres), destinée à « apprécier les éléments déterminants permettant le retour vers l’emploi » des cadres, la situation de ces derniers se dégrade depuis les années 1990 et les cadres ne sont plus à l’abri du chômage de longue durée, même s’il reste très inférieur à celui d’autres catégories socio-professionnelles.

Ainsi, sur les 58 mois d’observation (de 2010 à 2015), il en ressort que, lorsqu’il est inscrit comme demandeur d’emploi, un cadre le reste en moyenne près de 14 mois, et cela sans aucune activité salariée.

Ce statut spécifiquement français ne protège plus des fluctuations conjoncturelles et les périodes de chômage des cadres s‘allongent…

Lire aussi >> Comment sont recrutés les cadres ?

4 groupes de cadres

L’étude relève des étapes communes dans les trajectoires des cadres en recherche d’emploi (temps du retour sur soi, période de doute et d’incompréhension, période des concessions), et dresse 4 quatre grands types de trajectoires de ces cadres.

1. Le cadre qui retrouve un emploi durable

Plus d’un tiers des cadres (37 %) sortent durablement du chômage après deux ans d’inscription.

On y trouve surtout des personnes âgées de 30 à 49 ans.

2. Le cadre qui est en activité réduite avant de retrouver un emploi

32 % des cadres exercent une activité réduite, tout en restant inscrit à Pôle emploi, avant de sortir des listes. Ces trajectoires concernent davantage les femmes.

Lire aussi >> L’essor de l’emploi à temps partiel

3. Le cadre qui connait une réinsertion difficile

29 % des cadres connaissent une réinsertion longue et difficile, notamment les jeunes séniors peu formés et ceux qui ont la retraite en point de mire.

4. Le cadre qui crée son propre emploi

2 % des cadres se réinsèrent via la création d’entreprise. La plupart de ces créateurs d’entreprise ont plus de 40 ans ; 39 % ont un Bac +2 et un Bac +4 ; 34 % un Bac +5. Près de la moitié se sont inscrits à Pôle emploi suite à un licenciement ; 28 % après une rupture conventionnelle de CDI

>> Comment aider les cadres à retrouver un emploi ?

Sur le même sujet
> Plus de 200 000 recrutements de cadres en 2017
> 35 % des cadres souhaitent changer de poste
> Mobilité géographique : où vont les cadres en France ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS