1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Mobilité
  6. >
  7. Portrait-robot du couple expatrié

Portrait-robot du couple expatrié

Portrait-robot du couple expatrié
Publié le 09/06/2017

Plus de 2 millions de Français vivent actuellement à l’étranger. Quel est l’impact de l’expatriation sur le couple et les doubles carrières ? Est-ce l’homme qui suit la femme ou bien l’inverse ? Réponses par ici !

La femme suit son conjoint…

dans 9 cas sur 10 ! C’est ce que révèle la grande enquête Expat Communication/CFE/Humanis menée auprès de 100 000 couples. Dans 92 % des cas, « c’est la carrière de l’homme qui est à l’origine de la mobilité et la femme qui suit ».

Si plus de 4 Français sur 5 s’expatrient en couple et considèrent globalement cette expérience comme enrichissante, tant sur le plan personnel que professionnel, c’est quasiment toujours la conjointe qui se sacrifie et qui met sa carrière entre parenthèses, et ce quel que soit l’âge des couples expatriés.

D’où ce paradoxe : si 59 % des travailleurs envoyés à l’étranger estiment que l’expatriation est une avancée pour leur carrière, 29 % des conjoint(e)s considèrent l’expatriation comme une « rétrogradation ». Il n’est pas toujours facile en effet de trouver un emploi dans un nouveau pays, et cela prend souvent plus de 10 mois, sans garantie d’une rémunération satisfaisante ni de défis intéressants à relever. D’où l’importance de bien préparer son départ.

Lire aussi >> 3 questions à un coach expert en expatriation

Qui sont ces couples expatriés ?

Ils ont généralement entre 35 et 45 ans, ils partent pour 2,5 ans en moyenne. Diplômés d’un master ou plus (à 75 %), ils parlent deux langues étrangères. Moins de la moitié des conjoint(e)s travaillent et 24 % recherchent un emploi.

81 %

des expatriés comptent bien rester dans leur pays d’accueil.

Quant à l’impact de l’expatriation sur leur relation, les couples interrogées le trouvent positif et lui mettent même la note de 7,7 sur 10.

L’impact sur la famille ?
Positif également, avec la note de 8,4 sur 10 ! Les enfants constituent par ailleurs un « facteur d’intégration » dans le pays. Les familles d’expatriés semblent être les plus heureuses d’après l’étude, puisque 89 % des parents pensent que leurs enfants aiment leur vie à l’étranger.

 Par Natacha Le Jort

Sur le même sujet

> Expatriation : les perspectives d’emploi dans le monde
> Plus d’1 Français sur 3 envisage de travailler à l’étranger
> Les meilleurs pays où s’expatrier

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS