1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Formation
  8. /
  9. Mobilité
  10. >
  11. Les cadres ont-ils un bon niveau d’anglais ?

Les cadres ont-ils un bon niveau d’anglais ?

Les cadres ont-ils un bon niveau d’anglais ?
Publié le 23/06/2017

Selon une étude de Cadremploi, la langue étrangère privilégiée par un employeur reste l’anglais et 99 % des cadres l’utilisent régulièrement au travail.

Près d’un cadre sur deux estime avoir un bon niveau d’anglais

Dans le milieu professionnel, l’anglais reste la langue étrangère la plus pratiquée (99 %), devant l’espagnol (25 %), l’allemand (18 %), l’italien (10 %) ou encore le mandarin (2 %).

97 % des répondants de l’étude Cadremploi sur les cadres et les langues en milieu professionnel pensent que dans un futur proche, l’anglais sera la langue la plus répandue en entreprise. Cette langue ne représente plus autant un frein pour les cadres lors de leur candidature et permet aujourd’hui de faire évoluer leur carrière.

En bref

  • 40 % des cadres estiment parler anglais couramment
  • 32 % ont un niveau « opérationnel »

Lire aussi >> Deux tiers des cadres souhaitent changer de poste d’ici 3 ans

Le niveau d’anglais des cadres français a ainsi progressé et 67 % d’entre eux osent prendre la parole dans cette même langue.

76 %

des cadres se sentent aptes à écrire un courrier ou e-mail en anglais

Si les cadres ont davantage confiance en eux et en leurs capacités linguistiques, ils sont plus réservés lors d’un entretien d’embauche : 79 % estiment ne pas être assez préparés si le recruteur leur demande de parler anglais, or 76 % affirment s’être déjà retrouvés dans cette situation.

Lire aussi >> Comment sont recrutés les cadres ?

Se former soi-même en anglais, une solution efficace ?

Pour 50 % des cadres interrogés, s’améliorer en anglais est essentiel. Pour cela ils ont recours à la formation.

53 % des cadres ont pris l’initiative de suivre une formation en anglais, contre 18 % qui ont suivi la demande de leur employeur.

Aujourd’hui, s’améliorer en anglais devient de plus en plus accessible : plus de la moitié des cadres se forment eux-mêmes, notamment en visionnant des films ou séries en version originale (42 %), en lisant régulièrement en anglais (24 %), ou en prenant des cours (18 %). Certains ont également opté pour le compte personnel de formation (CPF) : les salariés utilisent principalement leurs heures de formation pour l’anglais.

Selon Elodie Franco Da Cruz, chargée d’études Cadremploi, « les nouvelles générations, de par leur plus grande mobilité et leur meilleure maîtrise des nouvelles technologies, semblent plus à l’aise que leurs aînés et davantage enclines à l’autoformation qui peut constituer une véritable solution aux besoins exprimés en matière de formation pour les langues étrangères ».

 Par Lucile Demarais

Sur le même sujet

> Plus de 200 000 recrutements de cadres prévus en 2017
> Comment évolue la rémunération des cadres ?
> Mobilité géographique : où vont les cadres en France ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS