5 conseils pour déconnecter

5 conseils pour déconnecter
Publié le 07/08/2017

Beya Zerguine, coach en développement professionnel et personnel, nous livre 5 précieux conseils pour déconnecter, notamment du numérique, et rester zen.

Apprendre à se déconnecter est un jeu, ou plutôt on peut l’envisager comme un jeu

Avec l’avènement des smartphones et des outils numériques, plus nous sommes connectés, plus notre niveau de stress peut augmenter, notamment dans le cadre professionnel où la frontière avec la vie privée n’est pas toujours facile à définir. Nous avons envie de bien faire. Nous pensons être plus efficaces et plus productifs. Toujours plus, et vite. Dans l’immédiateté. Cela peut provoquer des dégâts sur notre santé, dégrader notre relation aux autres et impacter la vie de famille. Profitons donc de l’été pour déconnecter !

Lire aussi >> Comment concilier vie professionnelle et vie personnelle ?

Se déconnecter et réapprendre à vivre

Si la plupart des actifs déclarent maîtriser les changements liés aux transformations digitales, ils pensent néanmoins que rester en contact avec leurs courriels jusque tard dans la nuit, et très tôt le matin, leur permet d’avancer mieux et plus vite. Or, nous risquons de saturer. D’ailleurs la loi sur la déconnexion numérique n’a pas été créée par hasard. Aussi est-il nécessaire de faire une pause.

Exercice n° 1 : rester allonger

Sans smartphone, téléviseur éteint. Pas de musique. Dans un premier temps, nous avons du mal à rester en place, le stress monte et le besoin se fait sentir. C’est comme tout, c’est une nouvelle et belle habitude.

Prendre le temps de faire une chose à la fois

Listez toutes vos tâches. Faites un tableau, par exemple, en mettant une colonne avec le temps pour chacune d’entre elles. Continuez par les regrouper en fonction de leur thème. Priorisez. Mettre en pratique et ajuster. La charge sur vos épaules s’allège naturellement.

Si vous avez l’habitude de marcher en téléphonant, évitez de le faire. Sortez marcher, courir, nager ou juste vous promener, sans prendre votre téléphone. Commencer par une demi-heure, puis augmentez ce temps de liberté sans ondes, qui vous donnera une impression d’inconfort dans un premier temps mais qui sera vite oubliée ; surtout si vous êtes en vacances, éteignez !

Se créer un planning par défaut 

Faites-vous une liste des choses à faire, privé, personnel, familial, médical, loisirs, professionnel, etc. Tout ce dont vous avez besoin et prévu de faire. Créez des plages horaires. Et dans ces plages horaires, certaines réservées aux réseaux sociaux et aux courriels. Tester. Ajuster.

Se déconnecter des notifications

Dans cette ère d’« infobésité », nous sommes submergés d’informations par peur de manquer quelque chose. Rassurez-vous, si une information est primordiale, elle arrivera à vous, peu importe le canal. Allez dans les paramètres, désactivez les notifications. Respirez.

Avoir un numéro de portable pour ses proches

Une belle opportunité pour éteindre son smartphone professionnel, se reposer, pour mieux ultérieurement se concentrer au travail.

Se déconnecter, c’est bien pour vous, pour votre santé, pour l’entreprise. Que des bénéfices !

Par Beya Zerguine

La rédaction vous conseille
> 30 jours pour apprendre à lâcher prise
> L’entreprise encourage la créativité des salariés
> Plus d’un salarié sur deux commence sa journée par une pause-café

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS