1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Ralentissement des augmentations de salaires en 2017

Ralentissement des augmentations de salaires en 2017

Ralentissement des augmentations de salaires en 2017
Publié le 31/08/2017

Les hausses de salaires en France s’élèvent en moyenne à 2,5 % en 2017, selon la dernière étude du cabinet Deloitte, contre 2,7 % l’année précédente.

2,5 % d’augmentation de salaire pour les cadres et 2,1 % pour les non cadres en 2017

Dans son étude annuelle sur les rémunérations individuelles, le cabinet Deloitte a analysé les données d’un panel de 503 entreprises représentant les principaux secteurs d’activité. Soit 886 500 bulletins de paie !

Il en ressort certes un ralentissement sensible des augmentations salariales, mais surtout des inégalités avec une concentration plus importante des fortes hausses qui ont progressé. Ainsi les bénéficiaires d’une augmentation supérieure à 10 % ont augmenté, passant de 4 % des salariés en 2016 à 6 % en 2017.

Pour financer ces fortes hausses, davantage de salariés n’ont pas vu, ou peu, leur salaire augmenter.

Lire aussi >> Quel est le salaire moyen en France ?

Gel des salaires

Le gel des salaires touche aussi bien les cadres (9 %) que les non cadres (13 %) en 2017. Ils sont plus nombreux qu’en 2016 à ne pas avoir bénéficié d’une revalorisation salariale (respectivement 4 % et 6 %).

« Pour augmenter les valorisations des uns, il faut bien geler celle des autres », a relevé Jean-Philippe Gouin, associé Capital Humain chez Deloitte.

Des écarts salariaux importants

Entre hommes et femmes

Un écart salarial subsiste entre hommes et femmes, soit de 2,3  à 7,7 % selon le niveau de responsabilité.

Entre régions

« L'écart de rémunération entre l'Île-de-France et les régions se maintient également entre 6 et 7 %. L'écart entre les régions - hors Île-de-France - marque une amplitude maximum de 7 points, tant en salaire de base qu'en rémunération totale », note le cabinet Deloitte.

Entre grandes entreprises et PME

10 points d’écart salarial !

Quant à la rémunération variable individuelle (bonus et commission), elle poursuit sa progression en 2017 (+ 6 % par rapport à l’année précédente). Sont concernés 66 % des cadres, environ 80 % des cadres supérieurs et 51 % des non cadres.

« Les prévisions d'augmentations pour l'année prochaine sont, à nouveau, extrêmement prudentes, de l'ordre de 1,8 %. La prévision d'inflation 2017 à 1,3 % risque d'entraîner une moindre augmentation du pouvoir d'achat cette année que l'année dernière », conclut Jean-Philippe Gouin.

La rédaction vous conseille
>  Quels sont les salariés les plus heureux au travail ?
> 5 idées de reconversion professionnelle
> Des prévisions d’embauches inégalées pour les cadres d’ici 2019
> Comment évolue la rémunération des cadres ?

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS