1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Vie de bureau : palmarès des pires collègues et des manies au travail

Vie de bureau : palmarès des pires collègues et des manies au travail

Vie de bureau : palmarès des pires collègues et des manies au travail
Publié le 18/10/2017

Découvrez qui sont les pires collègues de travail des Français et leurs manies les plus agaçantes, selon un sondage réalisé par Viking sur les réseaux sociaux.

La douce vie de bureau et ses petites contrariétés

Un collègue qui lorgne votre écran ? Un autre qui met le son de son casque à fond, qui parle tout seul, dans sa barbe ou qui hurle au téléphone ? Un collaborateur maniaque, un autre bordélique ? Trop de soupirs intempestifs ? De clics de stylo ? Ouvrir ou fermer la fenêtre ? De multitude petites questions se posent au quotidien dans les bureaux. Mais où se situe notre niveau de tolérance ? Les autres actifs partagent-ils les mêmes réactions que vous ?  Bref, sont-ils agacés par les mêmes choses ? Vous n’allez pas tarder à le savoir.

La médaille d’or du pire collègue revient au « faux gentil »

Le « faux travailleur » obtient la médaille d’argent et le bronze va au « lèche-bottes ». Illustration en images, par Viking qui a mené cette enquête auprès de 1091 actifs français…

Pires collègues de travail
Y reconnaissez-vous quelqu’un ?

La palme de la pire manie est attribuée… au coupeur de parole

En effet, près d’1 personne sur 4 (soient 22 %) déteste qu’on lui coupe la parole, tandis que 16 % ne supportent pas qu’on regarde leur écran. Mâcher bruyamment fait également partie des manies les plus agaçantes et occupe la 3e place de ce podium.

 Manies au travail

Sans parler des odeurs corporelles incommodantes qui peuvent déranger jusqu’à 40 % des personnes interrogées... Un collègue se fait réprimander devant vous ? Cela vous met mal à l’aise, davantage en tout cas que s’il exposait des opinions politiques douteuses ou qu’il vous faisait une sale blague ? Eh bien, vous vous situez dans la moyenne.

Enfin, les hommes (à 52 %) font plus facilement part de leur agacement au collègue visé que les femmes (44 %), qui sont du coup plus nombreuses à en rêver (34 contre 22 %).

L’étude ne dit pas si le fait de parler ouvertement de ces manies est probant et fait régner l’harmonie, mais on vous laisse essayer et nous faire part de votre retour d’expérience sur les réseaux sociaux.

 

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille
Plus d’un salarié sur 2 commence sa journée par une pause-café
> Comment les salariés jugent leur qualité de vie au travail
> 10 citations pour prendre du recul sur sa vie professionnelle

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS