1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Travailleur indépendant
  8. >
  9. Emploi des cadres : pourquoi devenir indépendant ?

Emploi des cadres : pourquoi devenir indépendant ?

Emploi des cadres : pourquoi devenir indépendant ?
Mis à jour le 31/01/2018 - Publié le 15/12/2017

Si le CDI demeure la forme d’emploi la plus courante en France, de plus en plus de cadres se  tournent vers le travail indépendant, surtout depuis la création du statut d’auto-entrepreneur, selon une étude de l’Apec.

Des cadres en quête d’autonomie et de flexibilité

Une récente étude menée par l’association pour l'emploi des cadres (APEC) décrypte les motivations et les freins des cadres face au travail indépendant. Ainsi cette enquête sur les nouvelles formes d'emploi, « enjeux et vécu des cadres », nous apprend que la part de l’emploi non salarié est en progression depuis 2008, année de création du régime d’auto-entrepreneur, et représente 12 % de l’emploi en 2016.

Les chiffres de l’emploi atypique

- 30.000 personnes en portage salarial

- 30.000 personnes concernées par le groupement d’employeurs

- Une centaine de personnes en temps partagé entre plusieurs employeurs

La motivation première des cadres qui optent pour une alternative au salariat en se tournant vers le travail indépendant est la quête d’autonomie, ainsi que le souhait d’un meilleur équilibre vie professionnelle/vie privée. Et cela, quel que soit l’âge du cadré interrogé. Même si la charge de travail peut-être plus importante et chronophage, les cadres apprécient la flexibilité qu’apporte le travail indépendant, le fait de pouvoir s’organiser librement.

Lire aussi >> Portrait-robot du travailleur indépendant

Seulement une minorité de cadres a déjà travaillé en indépendant

Si le travail indépendant progresse plus vite que l’emploi total depuis 10 ans (surtout dans le secteur tertiaire), le contrat à durée indéterminée reste néanmoins la norme en France avec 87 % de salariés en CDI. Les nouvelles formes d’emploi intéressent plus de 7 cadres en poste sur 10 mais peu d’entre eux en ont déjà exercé une.

Lire aussi >> La vie d’entrepreneur est-elle compatible avec la vie de famille ?

Selon les chiffres de l’Apec, la majorité des cadres ont beau connaître le micro-entreprenariat, statut bénéficiant de la plus forte notoriété (devant le portage salarial par exemple), seulement 13 % des cadres sans emploi ont déjà exercée une activité d’auto-entrepreneur. Cette proportion tombe à 7 % chez les cadres en poste. Pourquoi ?

Pour un tiers des cadres interrogés, le travail indépendant n’est pas un choix de première intention. Ils passent souvent à l’acte par contrainte : après un licenciement et des difficultés à retrouver un poste salarié.

Un besoin d’informations et d’accompagnement pour travailler en indépendant

Internet représente la première source d’information pour les cadres qui souhaitent se lancer en indépendant. Sites institutionnels et forums d’auto-entrepreneurs complètent leurs requêtes, ainsi que le recours aux conseils de leur entourage ; famille et connaissances leur apportent des précisions, essentiellement en matière de comptabilité et de déclaration du chiffre d’activité. Mais cela n’est pas suffisant. Ces cadres sont en demande d’une information « orientée » et d’un accompagnement personnalisé afin d’aller au bout de leur projet professionnel.

Cela dit, pour les cadres qui ont franchi le pas, très peu envisagent de revenir à un CDI classique.

 Par Natacha Le Jort

Sur le même sujet
> Comment devenir auto-entrepreneur ?
> Quel est le revenu moyen d’un travailleur indépendant ?
> Entre les auto-entrepreneurs et le salariat, une frontière floue

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS