Légère baisse du chômage en 2017

Légère baisse du chômage en 2017
Mis à jour le 01/02/2018 - Publié le 26/01/2018

L’année 2017 enregistre un léger mieux pour l’emploi avec une baisse du nombre de chômeurs (-0,5 %), ce qui représente 15 700 demandeurs d’emploi en moins, selon le ministère du Travail.

Une baisse toute relative

Fin décembre 2017, le nombre de demandeurs d’emploi s’établit en effet à 3,451 millions en métropole. Cela représente une baisse (-0,5 %), certes, mais moindre qu’en 2016 qui a connu un recul plus net du taux de chômage (- 3 %, soient plus de 100 000 personnes !).

3 451 400 personnes

 inscrites à Pôle emploi fin 2017.

En incluant l’outre-mer, cette baisse a été encore plus faible sur l’année 2017 (-0,3%, soient 13 000 demandeurs d’emploi en moins) pour un total de 3,71 millions de personnes inscrites à Pôle emploi en catégorie A (sans activité) en France entière.

A noter que le taux de chômage moyen en France correspond à 9,2 % de la population active en décembre 2017.

Lire aussi >> Ce qui change pour les demandeurs d’emploi

Une diminution du chômage qui a profité aux jeunes

Sur l’ensemble de l’année 2017, c’est surtout la situation des jeunes qui s’est nettement améliorée avec une diminution de 3,5 %. A l’inverse, les seniors n’ont pas connu d’embellie, ils étaient même plus nombreux en 2017 à être inscrits à Pôle emploi (soit une augmentation de 1,6 % du nombre de chômeurs chez les seniors).

Quant au chômage de longue durée qui avait reculé en 2016, il a augmenté en 2017 (+5,1 %).

Lire aussi >> 10 questions courantes en entretien d’embauche

Des indicateurs économiques optimistes

Face à ces statistiques de Pôle emploi un peu décevantes, après l'inversion de la courbe du chômage en 2016, d’autres chiffres donnent le change : les embauches ont atteint un nouveau record au dernier trimestre 2017, essentiellement grâce à un bond des signatures de CDI (+14,5 % sur un an).

L’info en +

Les chiffres du chômage seront désormais publiés de manière trimestrielle, et non plus mensuelle, afin de "mettre davantage l'accent sur l'évolution tendancielle plutôt qu'au mois le mois", a déclaré la Dares, considérant que "les évolutions mensuelles ne sont pas significatives".

Lire aussi >> 2018, l’année de la reconversion professionnelle ?

Le chômage baissera-t-il en 2018 ? A suivre, dans ce contexte de réformes de l’assurance-chômage, de la formation professionnelle et de l’apprentissage annoncées par le gouvernement.

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Comment faire un CV ?
> Comment faire une lettre de motivation ?
> 83 % des patrons de PME ont du mal à recruter
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS