1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Baisse du chômage dans la zone euro

Baisse du chômage dans la zone euro

Baisse du chômage dans la zone euro
Publié le 01/02/2018

Le taux de chômage est au plus bas dans la zone euro avec une moyenne de 8,7 % fin décembre 2017, contre 9,7 % un an auparavant, selon Eurostat. Avec toutefois de grandes disparités entre les Etats membres.

La zone euro enregistre son taux de chômage le plus bas depuis 2009

Le taux de chômage dans les 19 pays qui ont adopté la monnaie unique a en effet atteint son niveau le plus faible depuis neuf ans avec 8,7 % de la population active fin décembre 2017, soit 1 point de moins par rapport  à fin décembre 2016, d’après l’Office statistique de l'Union européenne, Eurostat.

1,5 million

 de chômeurs en moins dans la zone euro.


Bon à savoir

Si le taux de chômage dans la zone euro a baissé, il reste supérieur à la moyenne d’avant la crise financière de 2007-2008, où il s’établissait à 7,5 %. A contrario, si l’on se réfère au pire de la crise de la dette, c’est-à-dire entre avril et juin 2013, où le chômage dans la zone euro avait atteint un taux record avec 12,1 %, ces nouveaux chiffres sont nettement inférieurs.

Des disparités au sein de la zone euro

Dans un contexte de reprise économique où indicateurs sont au beau fixe, il subsiste cependant de fortes disparités entre les 19 pays de la communauté.

L’Allemagne et Malte enregistrent le taux de chômage le plus bas en décembre 2017 (3,6 %) tandis que les taux les plus élevés sont relevés dans le sud de l’Europe, comme en Grèce (20,7 %), en Espagne (16,4 %) ou en Italie (32,2 %).

A titre de comparaison,  le taux de chômage en France était de 9,2 % en décembre 2017 (donc supérieur à celui de la zone euro qui est de 8,7).

Lire aussi >> Légère baisse du chômage en France en 2017

Un taux de chômage deux fois plus élevé chez les jeunes

Ce sont les moins de 25 ans qui sont le plus touchés par le chômage dans la zone euro avec un taux de 17,9 % (soit plus du double de la moyenne générale !). Les pays de la communauté font le grand écart puisque ce taux démarre avec 6,6 % en Allemagne pour atteindre jusqu’à 40 % en Grèce.

Quant à la France, la situation est plus rassurante pour la jeunesse avec une diminution du taux de chômage de 3,5 % sur l’ensemble de l’année 2017, selon le ministère du Travail.

Lire aussi >> Ce qui change pour les demandeurs d’emploi

 Par Sébastien Barnier

La rédaction vous conseille

> 83 % des patrons de PME ont du mal à recruter
> Emploi public : 30 métiers qui recrutent en 2018
> Ce que les Français attendent des entreprises
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS