1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. 51 % des salariés manquent de reconnaissance au travail

51 % des salariés manquent de reconnaissance au travail

51 % des salariés manquent de reconnaissance au travail
Mis à jour le 01/06/2018 - Publié le 16/04/2018

L’employabilité reste une préoccupation réelle : 8 Français sur 10 pensent qu’il est difficile de retrouver un autre emploi lorsque l’on a perdu le sien.

L’emploi est la préoccupation majeure des Français

Le baromètre « C’est mon boulot », réalisé par Odoxa pour Dentsu Aegis Network et France Info, sur la question du sentiment d’employabilité en France révèle un manque de sérénité important. Ainsi les deux-tiers des personnes interrogées se disent inquiètes pour la situation de l’emploi dans leur pays.

En bref

A la question « Depuis ces dernières semaines vous sentez-vous plutôt inquiet ou plutôt moins inquiet pour votre propre emploi ? », un actif sur deux répond « plutôt inquiet » mais comparé à l’année 2015, ce sentiment d’inquiétude est en régression ; les optimistes ont augmenté de 6 points.

Malgré l’existence de cette crainte concernant le sentiment d’employabilité, les trois-quarts des actifs estiment avoir une expertise spécifique pour exercer leur travail. A contrario seulement 4 % considèrent ne pas du tout disposer d’expertise « reconnue et recherchée sur le marché de l’emploi ».

Lire aussi >> Les 10 compétences professionnelles les plus recherchées 

Le concept d’employé du mois est-il désuet ?

L’engagement des salariés pour leur entreprise tend à s’essouffler et tout porte à croire que les salariés auront de moins en moins la volonté de rester au sein de leur entreprise très longtemps.

Lire aussi >> 92 % des Français plébiscitent la reconversion professionnelle

En effet, la majorité des Français considère qu’un jeune débutant sa carrière ne devrait pas consacrer toute sa vie professionnelle à une seule entreprise, et conseillerait à un jeune actif de passer moins de 10 ans dans la même entreprise.

Cette baisse de dévotion pour l’entreprise s’explique notamment par des perspectives d’emploi « pas motivantes » au sein de leur entreprise (pour 59 % des sondés actifs). Si la majorité des actifs trouvent leur travail intéressant (83 %) et utile (84 %), ils manquent cependant de reconnaissance et estiment que leur travail n’est pas reconnu à sa juste valeur (51 %).

Lire aussi >> Deux tiers des cadres souhaitent changer de poste d’ici 3 ans

La place de la créativité et de l’innovation dans le monde du travail

Si 7 actifs sur 10 confient aimer leur travail et en être globalement satisfaits, que ce soit par rapport à leurs relations professionnelles ou leurs conditions de travail, plus de la moitié considère que la place accordée aujourd’hui à la créativité et à l’innovation dans son travail au quotidien n’est pas suffisamment importante. D’où peut-être aussi ce désengagement pour l’entreprise sur le long terme.

  Par Djiba Diallo

La rédaction vous conseille


La bienveillance a-t-elle sa place en entreprise ?
> Comment les salariés jugent leur qualité de vie au travail
Comment le travail contribue au bien-être des salariés

Besoin de changer de métier ? A deux, c'est plus facile...

Faites-vous accompagner par un coach certifié

Coachs NVP
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS