1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Métiers
  8. >
  9. Les métiers en tension dans les PME

Les métiers en tension dans les PME

Les métiers en tension dans les PME
Mis à jour le 09/08/2018 - Publié le 07/08/2018

Couvreur qualifié, chaudronnier et carrossier automobile sont les trois métiers en tension les plus recherchés par les PME.

Les PME rencontrent les plus grandes difficultés à recruter

D’après la 67e enquête de conjoncture de Bpifrance sur les Petites et moyennes entreprises (PME), 4 entreprises sur 10 sont confrontées à une pénurie de main-d’œuvre. Cela représente selon les estimations entre 200 000 et 330 000 emplois en manque de candidats. Jamais depuis 2002, les PME n’avaient connu une aussi importante pénurie de recrutement.

Lire aussi >> 83 % des patrons de PME ont du mal à recruter

Les secteurs d’activité les plus affectées par les difficultés de recrutement au sein des PME

  • Commerce et réparation automobile (53 %)
  • Biens d’équipements (49 %)
  • Biens intermédiaires (48 %)
  • Transports (48 %)

Selon Pôle emploi, trois métiers sont particulièrement en tension cette année. Sur les 5 900 postes prévus de couvreurs ou couvreurs zingueurs, 4 700 seront difficiles à pourvoir. Quant aux métiers de chaudronnier, tôlier ou forgeron qualifié, Pôle emploi prévoit 5 500 projets de recrutement (dont 78 % d'embauches difficiles). Enfin, 2 800 emplois de carrossiers automobiles (sur 3 500) ne seront peut-être pas menés à terme.

La croissance des PME est relativement menacée par cette crise du recrutement

Le dynamisme des PME est au plus haut et cela devrait continuer jusqu’en 2019. Toutefois, les difficultés de recrutement semblent constituer l’une des rares ombres au tableau en plus des disparités de croissance constatées entre les secteurs d’activité cette année. Les plus fortes progressions se concentrent dans les secteurs de l’industrie (+30 points) et des services (+ 28 points) qui progressent de 2 points en 6 mois. Les PME des transports et du tourisme sont quant à elles, moins dynamique du fait de la remontée des prix du pétrole et des grèves, leurs indicateurs d’activités sont en reculs de 12 et 11 points respectivement.

Les solutions envisagées par les PME pour palier à cette pénurie de main-d’œuvre

Les PME mettent en œuvre plusieurs actions pour solutionner les difficultés de recrutement qu’elles rencontrent. Selon le baromètre trimestriel Bpifrance Le Lab et Rexode, plus de la moitié des entreprises envisage de modifier ses modes de recrutement.

Lire aussi >> Les 10 compétences les plus recherchées par les employeurs

PME : des réponses pour recruter

Recours à la main d’œuvre externe

  • Recourir davantage à l’intérim ou au travail détaché
  • Recourir davantage à l’externalisation auprès de sous-traitants
  • Recourir à des partenariats

Évolution du ou des postes à pourvoir

  • Proposer des salaires plus éléves pour les postes à pourvoir
  • Revoir à la baisse vos attentes en termes de qualification
  • Adapter le type de contrat (CDD ou CDI) en fonction de la qualité du candidat

Évolution de la politique de recrutement

  • Augmenter les montants dévolus au recrutement

Évolution de l’organisation de l’entreprise

  • Accroitre la durée du travail des salariés en place
  • Entreprendre des actions de formation de la main-d’œuvre en place
  • Demander aux salariés en place d’exécuter de nouvelles tâches
  • Fidéliser la main-d’œuvre en place via des avantages monétaires
  • Investir dans l’automatisation des tâches
  • Mettre en place des solutions de mobilité ou de télétravail

  Par Djiba Diallo

La rédaction vous conseille

> Emploi : découvrez la liste 2018 des métiers en tension
> 10 questions courantes en entretien d’embauche 
> PME : quelles solutions pour trouver de nouveaux candidats ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS