1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Métiers
  8. >
  9. Professeur des écoles : la crise de recrutement persiste

Professeur des écoles : la crise de recrutement persiste

Professeur des écoles : la crise de recrutement persiste
Publié le 14/08/2018

775 postes ne seront pas pourvus cette année dans les académies de Versailles et de Créteil, suite aux résultats du concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) 2018.

Les académies de Créteil et de Versailles subissent davantage cette pénurie de candidats à l’enseignement

La rentrée 2018 risque d’être très difficile dans ces deux académies en tension où la croissance démographique exige davantage de professeurs. En effet, le nombre d'admis au concours de professeur des écoles reste inférieur au nombre de postes offerts, et cela pour la sixième année consécutive (depuis 2015).

Ainsi 775 recrutements manquent au total à l’issue du concours, dont 361 professeurs des écoles dans l’académie de Créteil et 338 à Versailles.

Lire aussi >>  Emploi public : 30 métiers qui recrutent en 2018

Quelles sont les raisons de cette pénurie de professeurs des écoles ?

Le SNUipp-FSU (Syndicat national unitaire des instituteurs, professeurs des écoles et PEGC) explique cette pénurie de candidats par des causes multiples : « dévalorisation et manque de reconnaissance du métier, conditions de travail difficiles surtout en début de carrière, mobilité quasi-impossible dans certains départements… »

La désaffection pour le métier d’enseignant varie selon les académies, mais elle est particulièrement sensible dans celles de Créteil, de Versailles, de Mayotte et de Guyane.

Bon à savoir

Les académies de Créteil et de Versailles organisent un concours externe supplémentaire de professeur des écoles au CRPE pour palier au déficit de candidats.

Vous souhaitez devenir professeur des écoles ? Consultez le calendrier du concours de recrutement de professeurs des écoles (CRPE) de la session 2019 (inscriptions du 11 septembre 2018 au 11 octobre 2018).

Comment répondre à l’urgence de recrutement ?

Redoutant un recours massif à des personnels contractuels qui devront enseigner sans formation, le SNUipp-FSU demande non seulement d’étendre le concours supplémentaire mis en place à Créteil et à Versailles aux autres académies en situation difficile, mais aussi :

  • d’accompagner l’élévation du niveau de recrutement par des mesures favorisant l’accès à tous au métier d’enseignant par des pré-recrutements dès la première année de licence ;
  • des aides sociales ;
  • une amélioration des conditions de formation et d’entrée dans le métier ;
  • une revalorisation des salaires dès les premières années.

Lire aussi >> Les concours de la fonction publique

Face à cette crise de recrutement de professeurs des écoles qui s’installe dans la durée, le syndicat préconise dans un courrier adressé à Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale, "d’autoriser dès maintenant le recrutement d’enseignants sur la liste complémentaire partout où cela est nécessaire, avec la possibilité de recourir à la liste complémentaire d’autres académies sur la base du volontariat des stagiaires ainsi que d'ouvrir ou de réouvrir les listes complémentaires lorsque celles-ci seront épuisées ou inexistantes."

  Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> La reconversion professionnelle des agents de l’Etat
> Les compétences pour passer d’un métier à un autre
> Un actif sur 10 envisage de changer de profession dans l’année
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS