1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Mobilité
  8. >
  9. 1 salarié sur 3 fera du télétravail en 2025

1 salarié sur 3 fera du télétravail en 2025

1 salarié sur 3 fera du télétravail en 2025
Mis à jour le 28/08/2018 - Publié le 27/08/2018

Un quart des salariés pratique déjà le télétravail. Travailler à distance suscite de plus en plus d’intérêt, aussi bien de la part des salariés que des employeurs.

57 % des salariés télétravaillent au moins un jour par semaine

Le télétravail est une opportunité pour les salariés de travailler à leur propre rythme, de ne plus perdre de temps dans les transports mais aussi et surtout le moyen d’établir un certain équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle.

Selon l’étude sur le télétravail du comptoir mm de la nouvelle entreprise de Malakoff Médéric (menée en ligne auprès d’un échantillon représentatif de plus de 1 500 salariés et 400 dirigeants d’entreprises du secteur privé d’au moins 10 salariés), 57 % des salariés interrogés télétravaille au moins un jour par semaine, et 47 % le font depuis leur domicile avec pour près de la moitié d’entre eux une pièce aménagée à cet effet.

Lire aussi >> Combien de temps pour aller au travail ?

Selon les dirigeants, le télétravail accroît l’engagement et la responsabilisation des salariés. Ces derniers le pratiquent surtout dans les secteurs de l’information et de la communication, le considérant avant tout comme la garantie d’une meilleure autonomie…

Les effets bénéfiques du télétravail selon les salariés

  • Meilleure autonomie (90 %)
  • Plus grande efficacité (87 %)
  • Meilleur équilibre vie professionnelle / vie personnelle (87 %)
  • Diminution de la fatigue (86 %)
  • Économie financière (83 %)
  • Meilleure santé (81 %)
  • Plus grand épanouissement dans le travail (78 %)

Le risque d’isolement est la première crainte des salariés vis-à-vis du télétravail

Si la plupart des salariés concernés sont très satisfaits de leur travail à distance, certains craignent l’isolement social et la perte de l’esprit d’équipe. Afin de limiter le risque d’isolement, les salariés estiment que les jours de télétravail doivent rester minoritaires. La durée idéale ? 2 jours par semaine !

Réglementation du télétravail

La réforme du code du travail par ordonnances en 2017 inclut la question du télétravail et en assouplit les règles de mise en œuvre en quatre points essentiels.

  • Le télétravail peut être mis en place dans l’entreprise par accord collectif ou dans le cadre d’une charte élaborée par l’employeur (après avis du Comité économique et social, s’il existe). En l'absence d'accord collectif ou de charte, le salarié et l'employeur peuvent convenir de recourir au télétravail en formalisant leur accord par tout moyen (écrit, oral).
  • Tout salarié occupant un poste éligible au télétravail peut demander à en bénéficier. En cas de refus, la réponse de l’employeur doit être motivée.
  • L’employeur n’est plus dans l’obligation de prendre en charge tous les coûts liés à la pratique du télétravail.
  • L’accident survenu sur le lieu et aux plages horaires du télétravail est présumé être un accident du travail.

Bon à savoir

Vous avez le droit de refuser un poste de télétravailleur et ce refus n'est pas un motif suffisant de licenciement.

Enfin, l’étude révèle que la non pratique du télétravail résulte plutôt d’une incompatibilité avec le métier exercé plutôt que d’une opposition salarié-employeur. Rendez-vous en 2025.

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Le travail en horaires décalés, une réalité pour beaucoup de salariés
> Comment tirer le meilleur parti du numérique
> 7 compétences clés que les salariés doivent maîtriser
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS