1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Les fonctionnaires aiment-ils leur métier ?

Les fonctionnaires aiment-ils leur métier ?

Les fonctionnaires aiment-ils leur métier ?
Mis à jour le 12/10/2018 - Publié le 10/10/2018

Malgré un manque de moyens et une hiérarchie pas assez à l’écoute, la majorité des fonctionnaires aiment leur métier et se sentent utiles, selon un sondage d’Etoile.

77 % des fonctionnaires affirment aimer leur métier même si les conditions de travail restent à améliorer

D'après un premier sondage exclusif du réseau des carrières publiques, Etoile, plus des trois quarts des fonctionnaires disent aimer leur métier et se sentent utiles au quotidien. Afin d’en savoir plus sur leurs conditions de travail et le sens de leurs missions, 634 fonctionnaires appartenant aux 3 fonctions publiques (territoriale, d’Etat et hospitalière) ont été interrogés.

Il en ressort que les agents d’Etat (81 %) et les agents territoriaux (80 %) apprécient davantage leur métier que les agents de la fonction publique hospitalière (69 %). Cet écart s’explique notamment par des conditions de travail jugées plus dégradées dans la fonction publique hospitalière. Le sentiment d’utilité y est en revanche plus fort (85 % contre 76 % pour l’ensemble des fonctionnaires sondés).

Les fonctionnaires manquent de moyens pour exercer leurs missions

Ce qui leur pèse le plus…

  • Manque de moyens (47 %)
  • Trop de travail (24 %)
  • Délais serrés (18 %)
  • Manque d’autonomie (10 %)

Une organisation encore trop verticale et des réunions envahissantes

Les collègues sont des personnes sur lesquelles on peut compter ! 79 % des fonctionnaires les trouvent sympas.

74 %

des fonctionnaires voudraient limiter les réunions


Cela vient compenser une hiérarchie pas suffisamment à l’écoute. Au-delà des insatisfactions liées à la hiérarchie, les fonctionnaires décrient des réunions considérées certes comme utiles mais envahissantes.

Faut-il moderniser la fonction publique ?

Conscients de l’évolution des modes de travail dans les années à venir, les fonctionnaires se disent à l’aise avec les outils digitaux et sont plutôt favorables à la modernisation de la fonction publique ; une tendance encore plus forte chez les jeunes (25-34 ans).

La rédaction vous conseille

> Comment tirer le meilleur parti du numérique ?
Économie collaborative, une pratique en plein essor
Le gouvernement finance 10 000 formations dans le numérique
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS