1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Mobilité
  8. >
  9. Pénurie de main-d’oeuvre au Japon

Pénurie de main-d’oeuvre au Japon

Pénurie de main-d’oeuvre au Japon
Mis à jour le 26/11/2018 - Publié le 23/11/2018

Le chômeur est une espèce en voie de disparition au Japon. Pour 164 offres d’emploi au Japon, seulement 100 demandes. Une pénurie de main d’œuvre qui s’accentue, relayée par Le Monde. Tous (femmes, jeunes, seniors, immigrés) sont mis à contribution.

Au pays du plein emploi ?

Pour la première fois depuis les années 70, le Japon atteint un taux d’occupation de la population active de 77,3 %. Malgré une démographie en baisse, l’Archipel réussit à augmenter le nombre d’actifs. Le taux de chômage devrait bientôt passer sous la barre des 2 %.

Au Japon, 84 %

des hommes en âge de travailler occupent un emploi.

>> Taïwan, le Japon et les Etats-Unis : 3 pays qui recrutent

Les secteurs qui recrutent au Japon

L’agriculture, la restauration et la construction, secteurs d’activité les plus friands de main d’œuvre, peinent le plus à trouver des candidats au Japon. Pour pallier à cette pénurie, le pays a décidé de recruter des femmes âgées de 15 à 64 ans qui, pour la première fois, sont plus de 70 % à travailler. Les jeunes retraités (65-70 ans) sont également mis à contribution ; à tel point que les seniors de plus de 70 ans devraient atteindre d’ici quelques années un taux d’occupation similaire aux jeunes.

>> Trouver un emploi au Japon

Visa Japon

Vers de nouveaux visas pour faciliter l’arrivée de travailleurs immigrés

Malgré une politique d’asile très stricte et sous la pression des entreprises nippones, le gouvernement a approuvé un projet de loi destiné à favoriser l’emploi de travailleurs immigrés dans les secteurs en pénurie de main-d’œuvre.

Bon à savoir

Plus d’une dizaine de secteurs pourraient être concernés, parmi lesquels la restauration, l’hôtellerie, l’agriculture, le bâtiment et le soin aux personnes. Selon les médias locaux, 500 000 travailleurs étrangers pourraient à terme bénéficier de ces nouveaux visas. Le Japon emploie actuellement 1,28 million de travailleurs étrangers, soit 2 % des effectifs du pays.

La mise en application de cette loi pourrait intervenir dès avril 2019.

Lire aussi >> Travailler à l’étranger

Du côté de la robotique

Le Japon qui est un pays très robotisé a encore quelques progrès à faire en la matière, notamment dans l’industrie où il dispose en moyenne de 3 robots pour 100 salariés. En troisième position au niveau mondial (tout comme l’Allemagne), le Japon pourrait s’efforcer de rattraper la Corée du Sud, pays le plus robotisé au monde (avec 7 robots pour 100 salariés).

A titre de comparaison, la France est sous-équipée avec seulement un robot pour 100 salariés dans l’industrie. L’Italie et les Etats-Unis occupent la deuxième place de ce classement établi par la Fédération internationale de robotique.

 
 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille 

> Où vivre et travailler dans le monde ?
> Pénuries de main-d’œuvre au Canada
> Révolution robotique : 58 millions de nouveaux emplois nets d’ici 2022
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS