JOB au bout du monde : les Terres australes françaises recrutent !

JOB au bout du monde : les Terres australes françaises recrutent !
Publié le 19/12/2018

Tenté(e) par un job au bout du monde ? La réserve naturelle nationale des Terres australes françaises recrute pour 2019 des agents de terrain pour une durée d’environ 14 mois.

Les TAAF font appels aux candidatures

Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) lancent leur campagne de recrutement pour l'année 2019 et recherchent les profils suivants :

Postes à pourvoir en tant que volontaire du service civique (VSC)

  • Développeur-géomaticien
  • Chargé(e) de l’Observatoire Territorial de la Biodiversité des Terres australes et antarctiques françaises
  • Restauration du Phylica arborea de l’île d’Amsterdam
  • Inventaires et suivis oiseaux et mammifères marins à Kerguelen
  • Inventaires ornithologiques et micro-mammalogiques à Crozet
  • Suivi et gestion des populations d’espèces animales introduites à Kerguelen
  • Suivi et gestion des populations d’espèces animales introduites à Amsterdam
  • Inventaires et suivi de la flore et lutte contre les espèces exotiques végétales
  • Chargé(e) de conservation de l’île Tromelin (îles Eparses)

Date limite de dépôt des candidatures : le 20 janvier 2019 !

Les postes de volontariat de service civique sont ouverts aux personnes majeures sur une base de 39 heures par semaine. Vous serez logé(e), nourri(e) et percevrez 1 010 euros net par mois (indemnité de base + indemnité supplémentaire afférente au volontariat de service civique dans les TAAF).

>> Consultez le détail de ces missions sur le site des TAAF

TaafLire aussi >> Environnement : 20 métiers qui recrutent

Bon à savoir

Les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF) constituent un Territoire d’outre-mer doté de l’autonomie administrative et financière. Elles constituent la partie la plus australe de la France. Elles sont formées de l’archipel Crozet, les îles Kerguelen, les îles Saint-Paul et Amsterdam, la terre Adélie et les îles Eparses au niveau tropical (Europa, Bassas da India, Juan de Nova, Glorieuses et Tromelin).

Découvrez le témoignage d’un cuisinier au pôle Sud
Fabrice Morel, 50 ans : « Je suis parti travailler comme cuisinier en Antarctique, c'est une expérience incroyable, forte et inoubliable. »

Cuisinier au pôle Suid

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Pénuries de main-d’œuvre au Canada
> La recherche d’emploi : conseils et astuces
> Exercez-vous le métier de vos rêves d’enfant ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS