Economie bleue : 1 million d’emplois avant 2030 dans les métiers du maritime

Economie bleue : 1 million d’emplois avant 2030 dans les métiers du maritime
Publié le 11/01/2019

En matière d’économie maritime, 600 000 emplois supplémentaires devraient être créés en France d’ici 10 ans, pour des centaines de métiers différents.

Les emplois dits de « l’économie bleue » en plein boom

En matière d’économie maritime, 600 000 emplois supplémentaires devraient être créés en France d’ici 10 ans, pour des centaines de métiers différents, selon le ministère du Travail.

« L’économie bleue, c’est déjà 400 000 emplois et 70 milliards d’euros de valeur de production annuelle. Avec les atouts dont dispose la France, ses espaces géographiques, ses industriels, on peut estimer que cela va passer dans moins de 15 ans et vraisemblablement avant 2030, à 1 million d’emplois et 150 milliards d’euros de valeur de production annuelle, c’est-à-dire plus du double d’aujourd’hui pour les deux postes, humain et financier », détaille le Cluster Maritime Français (CMF), organisation qui rassemble tous les professionnels du secteur.

Lire aussi >> Environnement : 20 métiers qui recrutent

En bref

« Le monde a connu plusieurs révolutions économiques et industrielles dans le passé, la plus récente étant la révolution « internet ». La prochaine révolution sera maritime, elle est déjà engagée. La mer est le nouvel espace de développement de la planète car elle est à la croisée de tous les secteurs de l’économie et répond aux besoins de l’humanité et du mode de vie de nos sociétés : alimentation, transition énergétique, santé, minéraux, transports, loisirs. » (CMS)

Quels métiers porteurs dans le maritime ?

Si tous les secteurs sont concernés, certains domaines se distinguent tels que le navire du futur et les énergies marines renouvelables dont les sous filières (celle des courants, de la houle, de la thermique des mers, de l’éolien, du offshore flottant, des ancrages sous-marins, de la maintenance à bord…) sont en pleine expansion, relève Clic & sea, le blog du maritime.

Ainsi des centaines de milliers de recrutements sont à prévoir dans ces filières en expansion (gestionnaires portuaires, dockers, marins, techniciens logistiques…), mais aussi des centaines de milliers de nouveaux emplois dans tous les secteurs connexes de la mer (chercheurs, scientifiques, ingénieurs, architectes, spécialistes des communications en mer).

Pour répondre à cette forte croissance des activités maritimes, de nouveaux métiers seront créés dans le numérique, les nouvelles technologies ou  l’électronique.

L’info en +

L’institut de technologie du Massachusetts a isolé 5 métiers émergents qui vont être de plus en plus représentés dans les années à venir. Le métier n° 1 est le technicien en énergie renouvelable ! Pour développer et faire monter en puissance les énergies renouvelables, de nouveaux techniciens spécialisés devraient faire massivement leur apparition sur le marché du travail. Notamment des spécialistes des panneaux solaires photovoltaïques ou des éoliennes.

Des emplois seront également créés dans la pharmacie, la cosmétique, l’agroalimentaire, pour étudier et utiliser les produits de la mer de manière inédite.

Quant au réchauffement climatique, celui-ci impliquera des besoins d’emplois dans la prévention et le contrôle.

Enfin, les métiers du tourisme maritime devraient eux aussi s’envoler.

 
La rédaction vous conseille
> Emploi et révolution numérique : quelles compétences pour demain ?
> Les secteurs qui recrutent
> Top 10 des métiers en manque de candidats

Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS