1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. >
  7. Comment participer au grand débat national ?

Comment participer au grand débat national ?

Comment participer au grand débat national ?
Mis à jour le 16/01/2019 - Publié le 15/01/2019

Le grand débat national, organisé en réponse à la colère des « gilets jaunes »,  a officiellement démarré mardi 15 janvier et devrait durer deux mois, jusqu’au 15 mars 2019. Le plus grand nombre est invité à y participer.

Qui peut participer à ce débat ?

Le gouvernement souhaite que le plus grand nombre participe et organise des débats : « Citoyens, élus et institutions, organisations à but lucratif ou non lucratif. » Tous les avis et propositions exprimés devraient être pris en compte « selon les principes de transparence, de pluralisme et d’inclusion, de neutralité, d’égalité, de respect de la parole de chacun ».

Les principaux sujets du débat lancés par E. Macron dans sa lettre :

  • les impôts, les dépenses et l’action publique
  • l’organisation de l’Etat et des collectivités publiques
  • la transition écologique
  • la démocratie et la citoyenneté
Lettre aux Français de Macron

Près d'un Français sur deux a l'intention de participer au débat

Tel est le résultat d’un sondage OpinionWay diffusé lundi. Ce même jour le Premier ministre, Édouard Philippe, a dévoilé les modalités de ce grand débat national qui démarre le mardi 15 janvier à Grand Bourgtheroulde, commune nouvelle de l’Eure en région Normandie, et qui se terminera le vendredi 15 mars.

Vous pouvez désormais contribuer au Grand Débat :

À partir du 21 janvier, vous pourrez déposer une idée ou une proposition en ligne.

Quand et comment participer au grand débat national ?

  • Grâce à des « réunions d’initiatives locales » partout en France qui doivent permettre à chacun de s’exprimer ; liste des débats organisés dans chaque région à consulter sur le site internet du Grand Débat National qui mettra aussi à disposition des numéros verts (0 800 97 11 11 en France métropolitaine et 01 82 71 03 39 pour l'Outre-mer).

En parallèle, des « stands de proximité » seront « installés dans des lieux de passages du quotidien » pour recueillir l’avis des Français. Des « kits » méthodologiques seront mis à disposition des organisateurs des débats locaux : « un mode d’emploi des réunions locales proposant un déroulé, les démarches à suivre de la création à la restitution d’une réunion, les bonnes pratiques pour animer et organiser une réunion ».

  • À partir du 21 janvier, vous pourrez contribuer directement sur la plateforme, ou par courrier postal à la Mission Grand Débat - 244, boulevard Saint-Germain, 75007 Paris.
  • Enfin, lors des 15 derniers jours (à partir du 1er mars), des « conférences citoyennes régionales » réuniront « des Français tirés au sort dans chaque région à des représentants de diverses parties prenantes ». Vous pourrez ainsi participer à l’élaboration de pistes concrètes, donner votre avis sur ce qui ressort des premières semaines du grand débat national et nourrir « la réflexion sur les suites à donner ».

Selon le Premier ministre, « toutes les contributions seront rendues publiques, analysées et restituées au président de la République et au Gouvernement ». Dans sa lettre aux Français, Emmanuel Macron indique qu'il rendra compte directement dans le mois qui suivra la fin du débat, prévue le 15 mars. Et conclut ainsi son appel : Françaises, Français, je souhaite que le plus grand nombre d’entre vous puisse participer à ce grand débat afin de faire œuvre utile pour l’avenir de notre pays.

La rédaction vous conseille

> Formation : ce qui change en janvier 2019
> Révolution robotique : 58 millions de nouveaux emplois nets d’ici 2022
> Encourager l’apprentissage et développer la formation
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS