1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Emploi
  6. /
  7. Mobilité
  8. >
  9. Slashing : 29 % des salariés seraient prêts à cumuler deux emplois

Slashing : 29 % des salariés seraient prêts à cumuler deux emplois

Slashing : 29 % des salariés seraient prêts à cumuler deux emplois
Publié le 31/01/2019

Près d’un salarié sur trois souhaiterait mener deux activités salariées en parallèle, selon une étude réalisée par l'institut Opinionway pour Horoquartz sur le multi-emplois, aussi appelé slashing.

La vague des slashers

Ils seraient plusieurs millions en France ! Consultant la semaine et serveur le week-end, informaticien le jour et DJ le soir, salariée d’un cabinet médical et prof de danse… Le slashing ou le fait de cumuler plusieurs activités professionnelles est en plein essor.

Lire aussi >> Pourquoi un seul job quand on peut en avoir deux ?

Le terme « slasher » fait référence à la barre oblique du clavier /  qui permet de séparer les éléments. Cet anglicisme désigne les personnes qui cumulent plusieurs emplois, activités pouvant être très différentes les unes des autres.

Il ressort de cette étude (menée auprès d’un échantillon représentatif de 2 253 salariés travaillant dans une entreprise privée ou publique) que les candidats-slashers sont de plus en plus nombreux. Ainsi 29 % des salariés français aimeraient cumuler deux activités salariées s’ils en avaient la possibilité.

Parmi ces derniers, les jeunes arrivent en pole position (39 % des moins de 30 ans) contre 30 % des 30-39 ans. Le pourcentage tombe à 22 % chez les 50-59 ans et 19 % chez les plus de 60 ans.

Ce souhait de cumuler plusieurs activités professionnelles concerne aussi bien les salariés du privé que ceux du public.

Pourquoi slasher ?

Si le slashing peut être une réponse à des besoins financiers, il s’agit surtout d’un choix, d’une décision assumée, le moyen de s’épanouir, de casser une routine et/ou de découvrir de nouveaux milieux et horizons…

« Difficile de savoir s’il s’agit d’une situation subie ou volontaire, mais elle peut toutefois sembler logique en début de carrière », commente Thierry Bobineau, directeur marketing d’Horoquartz.

Lire aussi >> Les chiffres clés de la reconversion professionnelle

Qui sont les slashers ?

Les slashers actuels accordent beaucoup d’importance au travail, travail qu’ils sont nombreux à exercer à temps partiel. Sur le plan géographique, plus la ville est importante, moins on trouve de situations de multi-emplois.

9 %

des salariés interrogés exercent déjà une double activité.

Quant aux secteurs, le cumul de plusieurs activités salariées touche avant tout l’éducation et la santé (13 % des salariés sont concernés), le BTP, les services aux particuliers, le commerce et l’hôtellerie (11 %). A contrario, seuls 5 % des salariés de l'industrie, de la banque-assurance et de l’administration sont concernés. Dans ces derniers secteurs, le travail à temps plein et le CDI sont la norme.

 Par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Le monde du travail vu par les 20-30 ans
6 jeunes sur 10 ont envie de créer une entreprise
Le jobbing, qu’est-ce que c’est ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS