1. Nouvelle Vie Professionnelle
  2. >
  3. Actualités
  4. >
  5. Métiers
  6. >
  7. TOP 20 des métiers dans lesquels les salariés sont les moins heureux

TOP 20 des métiers dans lesquels les salariés sont les moins heureux

TOP 20 des métiers dans lesquels les salariés sont les moins heureux
Mis à jour le 11/04/2019 - Publié le 11/04/2019

Qui sont les salariés les plus malheureux au travail ? En faites-vous partie ? Pour le savoir, voici le top 20 des pires métiers en 2019 établi par ChooseMyCompagny.

Classement des 20 métiers les moins épanouissants

Comme chaque année, ChooseMyCompagny a réalisé une étude sur les métiers où les salariés sont les moins heureux et les moins motivés. La start-up a interrogé 166 333 salariés répartis dans 7 500 entreprises et organisations à l’aide d’un questionnaire composé de 18 questions relatives au bien-être au travail dans l’entreprise ou encore au salaire.

HappyIndexAtWork, le flop

  1. Clerc de notaire
  2. Enseignant
  3. Agent de police
  4. Opérateur qualité
  5. Analyste ERP (Entreprise Resource Planning)
  6. Employé de nettoyage
  7. Webmaster
  8. Attaché de presse
  9. Informaticien
  10. Consultant en communication
  11. Infirmier
  12. Magasinier
  13. Vendeur
  14. Planificateur de production
  15. Agent d’accueil
  16. Téléconseiller
  17. Responsable CRM
  18. Chef de publicité
  19. Analyste financement
  20. Sapeur-pompier

En bref

Alors qu’en moyenne 56 % des Français sont motivés au travail, seulement 13 % des clercs de notaires, 21 % des enseignants ou encore 27 % des agents de police sont satisfaits de leur emploi, et pourtant, ces secteurs sont très variés. 

Les deadlines d'un clerc de notaire

Comment expliquer le mal-être de ces salariés ?

Si la rémunération reste un facteur de motivation clé, des éléments plus importants entrent en compte pour qu’un salarié puisse s’estimer heureux au travail. En effet 39 % des salariés issus de ces métiers se disent satisfaits de leur salaire alors que la moyenne nationale ne s’élève qu’à 21 %.

Mais alors, quels facteurs, autres que le salaire, expliquent un manque de motivation ? Le sentiment de ne pas pouvoir progresser dans l’organisation et de ne pas être acteur de la réussite de l’entreprise. Et vous, happy at work ?

 Par Marie Razer

La rédaction vous conseille

> Les salariés français manquent de reconnaissance au travail
Qui sont les salariés les plus heureux au travail ?
> Davina : « Être heureux dans son travail au quotidien est primordial. »
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS