6 Français sur 10 sont favorables à la semaine de 4 jours

6 Français sur 10 sont favorables à la semaine de 4 jours
Mis à jour le 12/06/2019 - Publié le 04/06/2019

Après un mois de mai parsemé de jours fériés, les Français ont pris goût à la semaine de 4 jours. Selon une étude réalisée par l’ADP, 60 % y seraient favorables.

Travailler plus ou gagner moins ?

60 % des Français préfèreraient travailler quatre jours par semaine au lieu de cinq, selon une étude menée par l’ADP auprès de plus de 10 000 salariés européens dont 1 410 français.

Si la majorité des Français s’accorde sur la mise en place de la semaine de quatre jours, ils ne l’imaginent pas tous de la même manière : 83 % d’entre eux accepteraient des journées plus chargées pour maintenir leur salaire et seulement 17 % souhaiteraient travailler moins.

Les motivations sont différentes en fonction de l’âge

Globalement, la semaine de quatre jours aurait un impact sur la productivité, la réduction du stress et l’équilibre vie pro / vie perso. Les personnes en milieu de carrière sont particulièrement favorables à la semaine de quatre jours. Ainsi 62 % des 35-44 ans seraient prêts à travailler davantage pour maintenir leur rémunération.

Quant aux jeunes de la génération Y, ils sont intéressés par l’idée d’avoir plus de temps pour eux : 15 % des 25-34 ans préfèreraient travailler quatre jours par semaine, quitte à revoir leur salaire à la baisse.

Lire aussi >> L’essor de l’emploi à temps partiel

« L’objectif de tous, employeurs et salariés, est bien de créer des environnements de travail où chacun peut atteindre pleinement son potentiel, ce qui passe avant tout par des analyses du temps de travail, de mesure de l’engagement des collaborateurs et de création de dynamiques positives pour que le temps passé à travailler ne soit pas vécu comme une contrainte mais bien un moment où chacun peut s’épanouir », explique Carlos Fontelas de Carvalho, Président d’ADP en France et en Suisse.

Lire aussi >> Le stress au travail demeure un sujet tabou

L’info en plus

À l’échelle Européenne, c’est en Espagne (63 %), au Royaume-Uni (61 %) et aux Pays-Bas (61 %) que les salariés sont les plus intéressés par la semaine de quatre jours alors que cette idée séduit seulement 38 % des travailleurs polonais.

La rédaction vous conseille

> Les Français sont prêts à changer de travail pour réduire les transports
> Absentéisme : pourquoi les salariés désertent-ils leur bureau ?
> Temps de travail : 35,6 heures hebdo en moyenne pour les salariés
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS