Création d’emploi : une année record attendue pour les cadres

Création d’emploi : une année record attendue pour les cadres
Mis à jour le 23/09/2019 - Publié le 26/07/2019

Un marché de l’emploi florissant pour les cadres : ils seraient 280 600 susceptibles d’être recrutés en 2019. Mieux encore, ils pourraient atteindre le seuil des 300 000 en 2021, selon les prévisions de l’Apec publiées le 12 juillet 2019. Un nouvel exploit se dessinerait-il à l’horizon ?

Une croissance stable favoriserait le recrutement des cadres

L’embauche des cadres augmenterait de 5 % en 2019 et devrait continuer de croître les années suivantes jusqu’à atteindre la barre des 300 000 recrutements d’ici 2021. Cela s’expliquerait par l’investissement robuste des entreprises, ainsi que par le maintien de leurs intentions d’embauche.

Lire aussi >> Recrutement des cadres : la montée en puissance des réseaux sociaux

Afin d’établir ses prévisions, l’Apec a retenu le scénario d’une « croissance stabilisée » basée sur la vigueur des investissements des entreprises et la tonicité du pouvoir d’achat des ménages, des éléments qui devraient favoriser l’embauche.

apec

Cependant, des incertitudes contextuelles persistent et menacent l’optimisme global, comme les instabilités mondiales et nationales. En effet, les réformes récemment mises en place et la crise sociale de cet hiver ont eu des répercussions sur la consommation des ménages, qui épargnent davantage pour plus de prudence. Un voile sombre pour les entreprises, mais qui devrait se lever à la suite des mesures d’urgence prises par le gouvernement.

« L’escalade de la guerre commerciale qui oppose les États-Unis à la Chine, la perspective d’un Brexit sans accord, l’instabilité géopolitique au Moyen-Orient ou encore les négociations commerciales internationales au point mort n’incitent guère à l’optimisme. Dans ce contexte, les exportations françaises devraient se contracter », d’après l’Apec.

Transformation des entreprises : un contexte porteur pour les futurs cadres

La croissance du recrutement des cadres serait donc portée par une « double dynamique à la fois conjoncturelle (évolution du PIB et des investissements des entreprises) et structurelle ». Les entreprises sont sujettes à de nombreuses transformations liées notamment à un contexte mouvant : la mise en avant de la transition énergétique, la transformation numérique, la digitalisation des entreprises ou encore l’émergence de nouveaux modes d’organisation.

Lire aussi >> Emploi et révolution numérique : quelles compétences pour demain ?

Tout ceci génère un besoin en compétences qui participerait à la création d’emplois pour les cadres. En revanche, les départs à la retraite resteraient stables et ne constitueraient pas un rôle majeur dans la dynamique d’embauche.

Les secteurs qui recruteront le plus les cadres en 2019

  • informatique-télécommunication ;
  • ingénierie R & D ;
  • conseil.

Les recrutements des cadres en région

En 2019, toutes les régions métropolitaines seraient concernées par cette dynamique d’embauche des cadres. Si l’Ile-de-France et la région Auvergne-Rhône-Alpes seraient les plus recruteuses, une progression nette de l’offre d’emploi seraient également observées en Nouvelle-Aquitaine et dans les Pays de la Loire. Néanmoins, les entreprises franciliennes constitueraient près de la moitié des embauches de cadres : elles prévoient entre 129 530 et 139 600 postes en 2019.

Lire aussi >> Le salaire des cadres devrait bondir en 2019

Dans leur globalité, les régions envisageraient toutefois de recruter entre 30 200 et 32 480 cadres, un record inédit. La Bourgogne-Franche-Comté, qui avait enregistré la plus forte progression de recrutements en 2018, se stabiliserait davantage en 2019. Les offres d’emploi augmenteraient également en Normandie et au Centre-Val de-Loire, notamment grâce aux secteurs de l’industrie, de l’informatique et de l’ingénierie.

Top des régions qui recrutent

  1. Ile-de-France
  2. Auvergne-Rhône-Alpes
  3. Nouvelle-Aquitaine
  4. Pays de la Loire
  5. Bourgogne-Franche-Comté
  6. Normandie
  7. Centre-Val de Loire

Par Maelys Léon

La rédaction vous conseille

> Le salariat classique fait-il encore rêver les cadres ?
> 3 cadres sur 4 estiment que le portage salarial va se développer
> Recrutement : top 20 des qualités les plus recherchées
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS