48 % des cadres vont demander une augmentation en 2019

48 % des cadres vont demander une augmentation en 2019
Mis à jour le 07/11/2019 - Publié le 07/11/2019

En 2019, 48 % des cadres vont demander une augmentation individuelle, un chiffre en constante progression depuis 2016, selon une étude de l’Apec sur la rémunération des cadres.

Des cadres confiants sur leurs perspectives salariales

Alors que 36 % des cadres pensent obtenir une augmentation dans l’année, 48 % ont l’intention d’en faire la demande, une augmentation de 3 points par rapport à 2016.

Lire aussi >> Les cadres et la reconversion professionnelle

L’intention de demander une revalorisation salariale dépend surtout de la taille de l’entreprise : plus l’effectif est élevé et plus le nombre de cadres ayant le désir de demander une augmentation progresse.

Plus de la moitié des cadres en poste dans une entreprise de 1 000 salariés ou plus souhaite faire cette démarche, contre 41 % de ceux travaillant dans une entreprise de moins de 20 salariés.

Des cadres confiants quant à l’avenir de leur rémunération

37 % des cadres trouvent intéressantes, voire très intéressante, les perspectives d’évolution salariale de leur statut après 3-5 ans de carrière, soit 9 points de plus qu’en 2017.

Les moins de 30 ans sont les plus confiants !
baromètre cadres

La rémunération médiane globale progresse pour les cadres

52 %

des cadres ont une part variable individuelle ou collective (bonus, primes sur objectifs…).

En 2018, la rémunération brute annuelle médiane du secteur privé s’élevait à 50 000 euros, soit une augmentation de 4 % par rapport à 2016. En 2019, l’Apec rapporte une augmentation de 2 % du salaire brut médian.

Lire aussi >> Les 25 métiers dont le salaire augmentera le plus en 2020

Un large écart demeure néanmoins entre les salaires. 8 cadres sur 10 ont une rémunération dont l’amplitude varie en 36 000 et 83 000 euros brut annuels. Cette différence s’explique notamment par l’âge, la fonction, le secteur d’activité ou la région.

Top des secteurs où les cadres sont les mieux payés en 2018

  1. Industrie (53 000 euros brut annuels) ;
  2. Commerce (50 000 euros) ;
  3. Construction (48 000 euros) ;
  4. Services (48 000 euros) ;

Des écarts de salaire entre les cadres parisiens et ceux en région

Les cadres travaillant en Ile-de-France touchent en moyenne 11 % de plus que ceux travaillant en région. Cela s’explique avant tout par la concentration des emplois cadres du privé en région parisienne (40 %). Le salaire médian annuel est de 52 000 euros brut en Ile-de-France, contre 47 000 euros brut dans les autres régions.
Cadres France

Lire aussi >> 82 % des cadres souhaitent quitter Paris

Si cet écart a toujours existé, il tend néanmoins à s’infléchir en 2018 puisque les entreprises cherchent à rendre plus attractives les rémunérations proposées aux jeunes cadres et ainsi les attirer en plus grand nombre.

L’info en +

Plus le cadre est allé loin dans ses études et plus sa rémunération augmente. Près de 6 cadres sur 10 possèdent un niveau de qualification supérieur ou égal à un bac +5. Des écarts de salaire se démarquent entre les bac +2, les bac +3/4 et les bac +5 ou plus.

La rédaction vous conseille

> Création d’emploi : une année record attendue pour les cadres
> Recrutement des cadres : la montée en puissance des réseaux sociaux
> 1 cadre sur 3 souhaite changer de poste
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS