Création d’entreprise : ces Français qui se sont reconvertis

Création d’entreprise : ces Français qui se sont reconvertis
Mis à jour le 10/12/2019 - Publié le 13/11/2019

1 Français sur 4 a envie de créer un jour son entreprise, ce qui représente 13 millions d’entrepreneurs potentiels, selon une enquête OpinionWay. Qui sont ceux qui ont sauté le pas ? Ils ont été salariés et ils décident un jour de tout plaquer pour créer leur propre entreprise. Découvrez les portraits de ces Français qui se sont reconvertis et lancés dans l’entrepreneuriat !

Alexandra Pharisien, ex candidate de Koh Lanta

alexandra
Alexandra s’est lancée dans l’entrepreneuriat en créant Ap’titudes, sa propre société de recrutement. Rencontrée au salon Nouvelle Vie Professionnelle, elle détaille ses motivations et raconte sa reconversion.

Après 20 ans de carrière, Alexandra souhaite mettre son expérience à profit pour faire autre chose. Oui, mais quoi ? Devenir coach ou créer sa propre entreprise

« On n’a qu’une vie mais on n’a pas qu’une seule histoire. »

Lire aussi >> Reconversion professionnelle, pourquoi se lancer ?  

A la suite d’un entretien avec un coach, Alexandra se rend compte qu’elle a envie de « créer sa propre identité ». Aujourd’hui, elle ne regrette et rien et peut choisir sa façon de travailler et avec qui.

L’émission d’aventure Koh Lanta ? Elle lui a notamment permis d’avoir une autre vision de la société : « La société de consommation vous saute au visage. » Elle a suivi des ateliers de création d’entreprise, s’est fait accompagner par une consultante de l’Apec, mentorée par un ami lui-même reconverti et à la tête d’un cabinet de recrutement.

Les conseils d’Alexandra pour réussir sa reconversion professionnelle

  • Se faire confiance
  • Se faire accompagner
  • En parler autour de soi, savoir réseauter
  • Faire un bilan professionnel, s’ouvrir des voies, s’auto-former avec des MOOC, des tutos

Pour en savoir plus >> Alexandra (Koh-Lanta), 42 ans : « Ma reconversion, c’est le grand saut vers la liberté. »

Jérémie Bigo, du salariat à la start-up

jérémie
Jérémie Bigo était salarié d’une PME, mais, à la suite d’un licenciement économique, il décide de créer sa start-up. Il a alors 26 ans quand mychauffage.com, une plateforme web de vente et d’installation de chauffage, voit le jour et rencontre un succès fulgurant.

« La crise des subprimes m’a clairement poussé à prendre un virage que je n’aurais peut-être pas pris, en tous cas pas aussi tôt. »

Lire aussi >> Quelles compétences pour travailler dans une start-up ?

Après 2 ans dans une société de panneaux photovoltaïques et un master en poche, Jérémie décide de se lancer dans l’entrepreneuriat. Si son entourage a d'abord été surpris, il n’en n’est pas moins ravi de l’énergie et de l’enthousiasme qu’il met dans ce projet.

Pour en savoir plus >> Jérémie Bigo, 31 ans : « La création d’entreprise est une très belle aventure humaine et intellectuelle. »

Leïla, des ressources humaines au conseil en image

Leila
Leila, la trentaine, a décidé de tout quitter, notamment son travail salarié, pour se lancer dans l'aventure entrepreneuriale, avec le soutien de ses proches.

« Il n’y a pas de hasard, il n’y a que des rendez-vous. »

Lire aussi >> Entrepreneuriat : pourquoi les femmes hésitent ?

Professionnelle du recrutement avant de devenir conseillère en image, Leila se rend compte que l’image est primordiale dans le monde actuel : « Nous sommes vus avant d'être entendus. » En 2011, elle décide donc de quitter son poste de chargée de recrutement pour entamer un accompagnement à la création d’entreprise.

Ce dernier est dispensé par l’Adie grâce au dispositif CréaJeunes (programme d'accompagnement à la création d'entreprise destiné aux 18-32 ans) et représente pour elle au terme de 6 semaines intenses une véritable révélation et la confirmation de son projet futur.

Aujourd’hui, Leïla dirige l’entreprise Only You qui sensibilise chacun sur son image « afin de faire de cette dernière un atout ».

Pour en savoir plus >> Leila, 32 ans : « J’ai décidé de quitter mon poste de chargée de recrutement pour créer mon entreprise. »

La rédaction vous conseille

> Peut-on être salarié et auto-entrepreneur ?
> Deux tiers des entrepreneurs mariés travaillent avec leur conjoint
> Plus de 42 % des jeunes souhaitent entreprendre

>> Découvrez tous les témoignages de ces Français qui ont créé leur entreprise
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS