Se reconvertir dans l’immobilier : les témoignages

Se reconvertir dans l’immobilier : les témoignages
Publié le 26/12/2019

Le métier d’agent immobilier vous intéresse ? Avec 336 000 emplois dont 22 % de cadres, l’immobilier est sans nul doute un secteur qui recrute ! Aujourd’hui, le métier d’agent immobilier est recherché par les entreprises et accessible à beaucoup de personnes en reconversion professionnelle. Retrouvez les témoignages de ceux qui ont sauté le pas et qui se sont reconvertis dans l’immobilier !

Marjolaine Bui, de la téléréalité à l’immobilier


Marjolaine Bui, l’ancienne prétendante de Greg le millionnaire, a quitté pour de bon les plateaux de télévision et la télé-réalité suite à une reconversion professionnelle réussie. Après 3 ans de vie de mère au foyer et une formation validée avec brio, Marjolaine dirige aujourd’hui sa propre société immobilière, dans le seizième, à Paris.

« Ma reconversion professionnelle a été une très bonne décision, elle m'a permis d'être prise au sérieux. »

Lire aussi >> Devenir agent immobilier

Reconversion professionnelle : les conseils de Marjolaine

  • "Il n'y a pas de problème, que des solutions"...
  • Tout est possible, il faut juste se donner les moyens pour y arriver et surtout toujours garder en tête que la réussite ne dépend que de soi et de personne d'autre.
  • Il faut arrêter de se chercher des excuses pour ne pas réaliser ses rêves.
  • Pour réussir à atteindre les objectifs que l'on s'est fixés, une seule et unique solution : aller les chercher car personne ne viendra vous les servir sur un plateau d'argent.

Après une reprise d’étude à 30 ans, Marjolaine est arrivée major de sa promo, ce qui a permis de « calmer ceux qui avaient des préjugés ». Tous ses diplômes en poche et lauréate au concours, Marjolaine a pu créer sa propre société immobilière et devenir indépendante.
Marjolaine télé réalité

Pour en savoir plus >> Marjolaine Bui, 30 ans : « Ma reconversion professionnelle est arrivée au bon moment, elle m'a permis d'être prise au sérieux. »

Pascal Vichery, de salarié dans l’industrie à agent immobilier

Pascal Vichéry
Pascal était chargé de projets internationaux chez Areva. À la suite d’un plan de départ volontaire, il devient agent immobilier : « La reconversion professionnelle m’a sorti d’un travail dans lequel je ne me retrouvais plus. »

Vous souhaitez vous reconvertir dans l’immobilier ?

L’inconvénient, qui est valable pour tous quand on se lance en tant qu’agent commercial immobilier, c’est qu’il faut compter environ 1 an avant de pouvoir rentrer des commissions, donc il faut bénéficier d’un plan de départ ou d’indemnités de Pôle emploi, ou alors démarrer à  temps partiel et garder un autre emploi pendant quelque temps.

Mais il y a vraiment de la place à se faire dans ce métier si on l’est motivé. N’hésitez pas à comparer les réseaux pour faire le meilleur choix, ce n’est pas parce qu’un réseau a des milliers d’agents que ceux-ci travaillent dans de bonnes conditions avec des salaires convenables. La limitation de mandat est une excellente chose pour les vendeurs et acquéreurs.

Pour en savoir plus >> Pascal Vichery, 50 ans : « J’ai toujours eu envie d’être commercial. L’immobilier me plaisait en tant que tel. »

La rédaction vous conseille

> Les métiers qui recrutent
> 10 citations pour un nouveau départ professionnel
> Top 15 des entreprises qui offrent les meilleurs salaires en France en 2019
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS