La reconversion, belle aventure ou parcours du combattant ?

La reconversion, belle aventure ou parcours du combattant ?
Publié le 18/12/2019

Voici le verdict des reconvertis issu des 2 000 personnes ayant répondu à la grande enquête "Les Français et la reconversion professionnelle" menée par nouvelleviepro.fr au printemps 2019 sur leur reconversion… réussie ou ratée ? Les actifs parlent cash.

Du côté des aventuriers heureux de leur reconversion

Quel est le bilan de votre reconversion professionnelle ?

« Un rebondissement inespéré et passionnant ! »

« Des retrouvailles avec moi-même et le goût du challenge. »

« Instructif motivant formateur. »

« C'est une bouffée d'oxygène ! »

« Une super opportunité de pouvoir me rencontrer enfin et m'épanouir dans ma vie professionnelle après un parcours sans conviction. Merci au burn-out. »

« Du sens, du concret, de la liberté, être utile. »

« C'est un challenge qui nécessite un investissement total de sa personne, afin que les rêves et aspirations profondes deviennent réalité. »

Lire aussi >> Les Français et la reconversion professionnelle en 2019

Du côté des combattants

« Difficile de trouver la bonne idée. »

« Gros travail sur soi, des hauts et beaucoup de bas, des compétences découvertes. »

« Il faut avoir un moral d'acier et une volonté de fer pour se reconvertir. »

« Bon choix familial, mauvais choix financier. »

« Faire un métier qui a plus de sens, plus proche des gens, et dans un environnement qui me convient mieux que le gris aigri parisien. Même si mes revenus ont été divisés par 3… »

« Je n'ai pas droit à l'échec : je dois réussir car je n'ai pas de soutien financier. »

« Il est difficile de se reconvertir en France car on nous colle une étiquette dont il est difficile de se séparer. »

 « Un mal pour un bien ! Une nouvelle page qui s'ouvre où tout reste à écrire ! »

Pour les plus déçus, la reconversion a été perçue comme « une expérience laborieuse et pesante » ; « très difficile et très mal vécue, je me suis sentie seule et très mal accompagnée. »

Les reconvertis en parlent…

Chômage et reconversion

« Une évidence qui s’est imposée et des revenus antérieurs et une sécurité chômage qui ont permis que cela prenne vie. »

Lire aussi >> Chômage : quel est le montant moyen des allocations ?

Indépendance et reconversion

« Avant j'étais salarié avec des supérieurs et des collègues insupportables. à présent je suis seul responsable de ma propre activité. »

« Ce n'est pas un long fleuve tranquille mais je ne me vois pas retourner dans le salariat. En plus, c'est une reconversion mais j'utilise les compétences acquises lors de ma première carrière. »

« Liberté et précarité. »

« Après l'acquisition de nouvelles compétences et 1 diplôme bac + 5, j'ai accédé à des missions beaucoup plus intéressantes. Financièrement, mon niveau de rémunération a fléchi (statut indépendant) mais pas de regret car je me sens plus épanouie et stimulée intellectuellement aujourd'hui. »

« C'est formidable d'être libre et indépendante et en même temps difficile. Il faut gérer l'incertitude du lendemain, avoir confiance en soi, être positive et beaucoup travailler tout en préservant sa famille des risques financiers et des soucis. »

Lire aussi >> 88 % des freelances ne souhaitent pas devenir salariés à temps plein

« Riche expérience qui m’a permis d’apprendre énormément ! Par contre, difficile de faire la différence entre vie perso et pro, ce qui est très fatigant psychologiquement. Il faut être soutenue et avoir une très grande persévérance. »

« Bien réfléchir avant de se lancer. Je trouve déplorable le manque d'accompagnement, et à part les aides financières une fois le projet abouti, il n'y a aucun soutien. »

Mobilité géographique

« Je cherchais un projet de reconversion qui me permette de vivre correctement vers 30 ans. Je cherche dorénavant un projet qui me permette de vivre plus intensément. Cela passe par un vœu de mobilité géographique très fort et la recherche d’un projet en adéquation avec le bassin d’emploi. Rien d’évident. »

Lire aussi >> Reconversion professionnelle : partir en Région ?  

« J'ai des idées mais pour le moment je suis dans l'urgence financière, je viens de changer de région et dois trouver emploi et logement. »

Conclusion ? Si la reconversion peut être « une question de survie », il faut du courage et de l’opiniâtreté. En effet, la prudence s’impose pour exercer le job de ses rêves : « Un risque calculé pour un métier plus stimulant et plus en phase » avec ses valeurs.

« La vie est courte, prenez un dessert ! » nous lance une autre reconvertie.

La rédaction vous conseille

> Reconversion : toutes les vidéos du salon Nouvelle Vie Pro
> 10 raisons de se reconvertir
> Quels sont les secteurs qui recruteront le plus en 2020 ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS