Le flop de l'assurance chômage pour les démissionnaires

Le flop de l'assurance chômage pour les démissionnaires
Publié le 14/01/2020

Cette mesure tant attendue permettant aux salariés démissionnaires ayant un projet de reconversion, de création ou reprise d’entreprise de toucher l’assurance chômage est entrée en vigueur le 1er novembre 2019. Et le premier bilan est décevant…

Seulement 30 démissionnaires indemnisés depuis deux mois et demi

Sur 10 000 démissionnaires ayant déposé un dossier depuis novembre 2019, seuls 30 ont été admis au bénéfice de l’assurance chômage, soit 0,03 % ! Et pour cause, la procédure pour en bénéficier est longue et laborieuse.

Le chômage après démission n’est pas automatique !

Il ne faut surtout pas démissionner sur un coup de tête, même avec les 5 années en CDI de travail salarié continu requises, mais avoir bien préparé son projet au préalable et trouvé les moyens de le financer, avec l’aide d’un conseiller en évolution professionnelle (CEP).

Pour ne pas vous retrouver face à un conseiller Pôle emploi démuni parce que vous aurez quitté précipitamment votre travail, lisez attentivement cet article : Démission, reconversion : 5 conditions pour bénéficier des allocations chômage

D’après le cabinet de la ministre du Travail, les délais de traitement sont très longs, il faudrait au moins deux mois : « Être accompagné gratuitement dans son projet professionnel par un conseiller peut prendre du temps. » Toujours selon le gouvernement, 60 000 démissionnaires ayant un projet de reconversion pourraient déposer un dossier cette année.

Lire aussi >> La reconversion, belle aventure ou parcours du combattant ?

En effet, se reconvertir se fait rarement du jour au lendemain, il faut prendre le temps de se poser les bonnes questions, évaluer la faisabilité de son projet pour qu’il ait toutes les chances d’aboutir, étudier les perspectives d’emploi ou d’activité du marché pour l’entreprise à créer, trouver les modalités de financement, comme l’attestent tous les témoignages de reconversion.

L’expérience de reconversion est souvent positive, malgré les difficultés rencontrées. La motivation d’un salarié n’étant pas linéaire, trouver de nouvelles sources de motivation s’avère stimulant.

La rédaction vous conseille

> Mon compte formation, infos pratiques
> Quelles sont les formations éligibles au compte personnel de formation (CPF) ?
> Qu’est-ce que le projet de transition professionnelle ?
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS