Emploi : l’impact de l’intelligence artificielle sur le commerce

Emploi : l’impact de l’intelligence artificielle sur le commerce
Publié le 29/01/2020

Digitalisation, nécessité d’acquérir de nouvelles compétences… L’intelligence artificielle (IA) révolutionne le marché de l’emploi, mais qu’en est-il de ses impacts sur le secteur du commerce ? L’Observatoire prospectif du commerce a mené une enquête pour évaluer l’influence de l’IA et ses conséquences.

L’intelligence artificielle se développe de plus en plus dans le commerce

Si l’intelligence artificielle est déjà bien ancrée dans certains secteurs, elle ne cesse de se développer, notamment dans celui du commerce, du fait :

  • de l’augmentation de la puissance de calcul des ordinateurs ;
  • de la massification des données disponibles (Internet, réseaux sociaux, objets connectés…) ;
  • des avancées scientifiques dans la compréhension du cerveau et des actions cognitives.

Lire aussi >> 12 nouveaux métiers pour anticiper sa reconversion

Le commerce étant informatisé depuis longtemps, l’intelligence artificielle permettrait aux différents acteurs du marché de développer leur chiffre d’affaires d’optimiser les marges ainsi que d’améliorer l’expérience client.

Qu’est-ce qu’une IA ?

C’est une technologie informatique capable de réaliser des tâches cognitives auparavant effectuées par l’homme, selon la définition du Journal officiel du 9 décembre 2018.

Comment utiliser l’intelligence artificielle ?

Le e-commerce n’est pas la seule branche concernée par l’IA et il ne sera peut-être pas anodin d’équiper ses magasins physiques à l’avenir de caméras intelligentes, par exemple.

Lire aussi >> Révolution robotique : 58 millions de nouveaux emplois nets d’ici 2022

Cependant, le coût de cette technologie est conséquent et il est nécessaire d’avoir un certain degré de digitalisation pour pouvoir l’exploiter de la bonne façon.

L’intelligence artificielle dans le commerce, ça ressemblerait à…

IA

Les impacts de l’intelligence artificielle sur le commerce

Selon les différentes branches du commerce, l’intelligence artificielle n’aura pas le même impact. Ainsi, pour les métiers de libre-service, de manutention ou ayant des fonctions de « support technique » (comme la comptabilité), l’IA fera plus de recommandations et de propositions (pour la vente, la mise en rayon…).

Il faudra cependant garder un certain esprit critique sur ces propositions.

Lire aussi >> Automatisation : 77 % des salariés prêts à se reconvertir

Quelles conséquences pour les acteurs du secteur ?

  • Plus de polyvalence et d’esprit critique ;
  • Acquérir de nouvelles compétences d’usage des outils digitaux ;
  • Evolution du profil du vendeur conseil en magasin : possibilité de s’orienter vers des « retail-tainers », c’est-à-dire des vendeurs animateurs, ou des « vendeurs experts » ;
  • Plus d’outils pour les directeurs de magasin et pour les équipes de terrain ;
  • Un rôle de manager remis en cause du fait de l’autonomie des équipes ;
  • Une automatisation qui poussera nécessairement vers l’acquisition de compétences transversales.

Si l’intelligence artificielle gagne en popularité et tend à accompagner les salariés de demain dans leur travail, elle nécessite néanmoins des compétences particulières et donc intrinsèquement la formation des employés.

Les nouvelles technologies sont prêtes à s’imposer sur le marché de demain !

La rédaction vous conseille

> Recrutement des cadres : la montée en puissance des réseaux sociaux
> France compétences : la liste de 17 métiers en forte évolution
> Ces as du numérique qui s’expatrient
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS