Coronavirus en Espagne : « A Barcelone, la vie est en train de se réinventer. »

Coronavirus en Espagne : « A Barcelone, la vie est en train de se réinventer. »
Publié le 11/05/2020

Dans le contexte de la pandémie du coronavirus et de notre tour du monde des expatriés français, stop en Espagne avec Isabelle, confinée en famille à Barcelone.

Covid-19 & confinement : témoignage d’une Française à Barcelone

Isabelle est en confinement strict à Barcelone où elle s’est expatriée suite à un vrai ras-le-bol de Paris et une envie de changer de vie en famille. Comment vit-elle la situation actuelle, tant sur le plan personnel que professionnel ? Qu’est-ce que la pandémie change concrètement à son quotidien ? Parvient-t-elle encore à se projeter ?

Confinement à Barcelone

© Famille Barcelone

Isabelle : « Nous sommes confinés depuis le 13 mars. Les enfants de moins de 14 ans sont autorisés à sortir depuis le 25 avril, de 12h à 19h, avec un seul parent dans un périmètre de 1 km. Depuis le 2 mai, les adultes sont autorisés à faire du sport une fois par jour dans les tranches horaires suivantes : 6h-10h et 20h-23h. Sur ces mêmes tranches horaires, les plus de 14 ans et les moins de 70 ans sont autorisés à se promener dans le périmètre de 1km avec 1 personne vivant dans le même foyer. 

Nous avons eu un masque chirurgical gratuit à venir retirer en pharmacie avec la carte de sécurité sociale locale. Les masques sont obligatoires dans les transports en commun et sont distribués gratuitement à l’entrée des métros.

Les écoles ne rouvriront pas avant la mi-septembre. Quant aux commerces, ils vont réouvrir progressivement en 4 phases jusqu’à la fin juin. »

« Barcelone, si vivante en temps normal, semble comme endormie. »

Barcelone

« Quand il s’agissait juste de faire les courses alimentaires, j’évitais au maximum car l’ambiance est très anxiogène. Depuis que je peux sortir 1h avec mes filles, ma vision a changé, même si cela reste une ambiance post apocalyptique...  Les adultes peuvent désormais faire du sport, on retrouve un peu de vie. Mais il va falloir nous habituer à vivre avec cette nouvelle normalité, cela ne sera à mon avis jamais plus tout à fait comme avant. »

Sortie Barcelone 
« J’ai la chance d’avoir un nouvel emploi que je peux effectuer en télétravail. »

Habituellement, je vis de mon blog, de mon travail de conseil en communication digitale et de la petite société de tourisme à laquelle je suis associée. J’ai senti venir les problèmes et j’ai pris un job de commercial sédentaire une semaine avant le confinement. Ce n’est pas un job de rêve mais le management est bienveillant. Je continue à travailler sur mes projets en attendant de meilleurs auspices. Quant à mon mari, directeur artistique web designer, son activité est très ralentie en cette période. Heureusement il y a des aides pour les indépendants.

Suivez-le quotidien d’Isabelle sur son blog Famille Barcelone

  Propos recueillis par Natacha Le Jort

La rédaction vous conseille

> Coronavirus en Irlande : « A Dublin, la vie est à l’arrêt. »
> Coronavirus au Pérou : « A Cusco, du jour au lendemain, tout a changé. »
> Coronavirus en Thaïlande : « A Koh Samui, la solidarité est exemplaire. »
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS