Télétravail : mon employeur peut-il refuser ?

Télétravail : mon employeur peut-il refuser ?
Mis à jour le 29/05/2020 - Publié le 15/05/2020

Dans le cadre du déconfinement, de nombreuses questions se posent à propos du télétravail. Parmi elles, les essentielles : mon employeur peut-il me le refuser ? ou au contraire me l’imposer ? Voici les réponses très concrètes du ministère du Travail.

COVID-19 : Mon employeur peut- il me refuser le télétravail ?

Depuis le 17 mars 2020 et jusqu’à nouvel ordre, le télétravail doit rester la règle et être systématiquement privilégié pour limiter les déplacements, quelle que soit la couleur du département. Dans le cas contraire, votre employeur doit démontrer que votre présence sur le lieu de travail est indispensable au fonctionnement de l’activité.

>> Consultez le questions-réponses sur le déconfinement & télétravail du ministère du Travail

Oui, votre employeur peut donc vous refuser le télétravail s’il estime que « les conditions de reprise d’activité sont conformes aux consignes sanitaires sur votre lieu de travail » et votre employeur doit, dans tous les cas, motiver le refus.

Lire aussi >> Déconfinement : voici le protocole à respecter dans les entreprises

COVID- 19 : Mon employeur peut-il m’imposer le télétravail ?

Oui. L’article L. 1222-11 du Code du travail mentionne le risque épidémique comme pouvant justifier le recours au télétravail sans l’accord du salarié : « En cas de circonstances exceptionnelles, notamment de menace d'épidémie, ou en cas de force majeure, la mise en œuvre du télétravail peut être considérée comme un aménagement du poste de travail rendu nécessaire pour permettre la continuité de l'activité de l'entreprise et garantir la protection des salariés. »

Dans ce cadre, la mise en œuvre du télétravail ne nécessite aucun formalisme particulier.

Bon à savoir : le télétravail est-il encadré par une charte ou un accord collectif au sein de votre entreprise ? Quelles différences ?

Télétravail chartre

Les conditions de télétravail

Qu’il soit exercé dans des circonstances exceptionnelles, comme celles que nous vivons actuellement, ou dans des circonstances normales, le télétravail ne requiert pas d’avenant au contrat de travail.

En cas d’accident survenu sur le lieu où est exercé votre télétravail, vous êtes couvert pour le risque accident du travail. Vos droits au temps de pause et de déjeuner restent inchangés.

Lire aussi >> Déconfinement : réorganiser la vie au travail et dans les transports

Le cas particulier des travailleurs frontaliers

télétravail frontalierJe suis travailleur frontalier en Allemagne, au Luxembourg et en Suisse. Puis-je bénéficier du télétravail ?

Votre employeur devra vous faire bénéficier des mêmes dispositions que pour les autres salariés, s’agissant des possibilités de recourir au télétravail.

   Par Natacha Le Jort


La rédaction vous conseille

> L’attestation pour prendre les transports en commun en Ile-de-France aux heures de pointe
> Déconfinement du 11 mai : quels commerces pourront rouvrir ?
> Comment éviter le coronavirus au travail
Ajouter
Partager Partager sur Twitter Partager sur Facebook Partager sur Linkedin Partager par email S'abonner au flux RSS